Otto Rehhagel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otto Rehhagel
Otto Rehhagel1.JPG
Biographie
Nom Otto Rehhagel
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance 9 août 1938 (1938-08-09) (75 ans)
Lieu Essen, Allemagne
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 1960-1972
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1957-1960 Drapeau : Allemagne TuS Helene Essen
1960-1963 Drapeau : Allemagne Rot-Weiss Essen
1963-1965 Drapeau : Allemagne Hertha Berlin 053 0(6)
1965-1972 Drapeau : Allemagne Kaiserslautern 148 (16)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1974-1975 Drapeau : Allemagne Kickers Offenbach
1976 Drapeau : Allemagne Werder Brême
1976-1978 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
1978-1979 Drapeau : Allemagne Arminia Bielefeld
1979-1980 Drapeau : Allemagne Fortuna Düsseldorf
1981-1995 Drapeau : Allemagne Werder Brême
1995-1996 Drapeau : Allemagne Bayern Munich
1996-2000 Drapeau : Allemagne Kaiserslautern
2001-2010 Drapeau : Grèce Grèce
2012 Drapeau : Allemagne Hertha Berlin
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour :

Otto Rehhagel, né le 9 août 1938 à Essen, Allemagne, est un joueur de football allemand désormais reconverti en entraîneur.

Il est considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs allemands aux côtés de Helmut Schön, Ottmar Hitzfeld, Udo Lattek ou Hennes Weisweiler.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'une des seules personnes qui, en tant que joueur puis entraîneur, a participé à plus de 1000 matches de Bundesliga ce qui lui a valu son premier surnom, Das Kind der Bundesliga (en français : L'enfant de la Bundesliga). En tant qu'entraîneur, il détient dans ce championnat les records du plus grand nombre de victoires (387), de matches nuls (205), de défaites (228) ainsi que de buts inscrits (1 473) et concédés (1 142).

Mais Rehhagel est surtout connu en tant que sélectionneur de la Grèce, qu'il a entraîné 2001 à 2010. Il a en effet permis à son équipe de remporter l'Euro 2004, battant le Portugal en finale (1–0). Cette surprenante victoire lui a valu son second surnom, Le roi Otto (en grec : βασιλιάς Όθων).

Le 18 février 2012, il devient l'entraîneur du Hertha Berlin[1], club dans lequel il a évolué en tant que joueur de 1963 à 1965. Quinzième lorsqu’il reprend en main l’équipe après le licenciement de Michael Skibbe, le club de la capitale termine in extremis à la seizième place juste devant le FC Cologne avec seulement un point de plus, le Hertha dispute donc un barrage face au Fortuna Düsseldorf, troisième de deuxième division, qu'il perd 4-3 sur l'ensemble des deux matchs et retourne en 2.Bundesliga[2], le contrat de Rehhagel prenant fin n'est pas renouvelé.

Palmarès (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rehhagel au chevet du Hertha », Uefa.com,‎ 18 février 2012.
  2. « Le Hertha Berlin relégué », L’Équipe.fr,‎ 15 mai 2012.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :