Orlando Woolridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orlando Woolridge Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Orlando Vernada Woolridge
Naissance 16 décembre 1959
Bernice, Louisiane
Date de décès 31 mai 2012 (à 52 ans)
Lieu de décès Mansfield en Louisiane
Taille 2,06 m (6 9)
Situation en club
Poste ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1977-1981 Fighting Irish de Notre Dame
Draft NBA
Année 1981
Position 6e
Franchise Bulls de Chicago
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Nets du New Jersey
Nets de New Jersey
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Nuggets de Denver
Pistons de Detroit
Pistons de Detroit
Bucks de Milwaukee
76ers de Philadelphie
Benetton Trévise
Buckler Bologne
7,3
16,5
19,3
22,9
20,7
20,7
16,4
9,7
12,7
25,1
14,0
13,1
5,4
12,7
-
-
Carrière d’entraîneur
1998-1999
2007-2008
2008–2009
Sparks de Los Angeles
Takers de Houston
Rhinos de l'Arizona

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Orlando Vernada Woolridge, né le 16 décembre 1959 à Bernice, Louisiane et mort le 31 mai 2012 à Mansfield en Louisiane, est un joueur de basket-ball qui effectue la plus grande partie de sa carrière en National Basketball Association (NBA), puis deux saisons en Italie. Il occupe par la suite des postes d'entraîneurs.

Carrière[modifier | modifier le code]

À la sortie de l'université Notre Dame, où il évolue pendant quatre ans avec les Fighting Irish de Notre Dame, Orlando Woolridge est choisi en sixième position de la draft NBA 1981 par les Bulls de Chicago. Considéré comme un dunker de très haut niveau, il participe aux Slam Dunk Contest en 1984 et 1985. Durant l'édition de 1984 de Denver, il réalise le premier rider (dunk où l'on fait passer la balle entre ses jambes), contrairement à une idée reçue qui attribue cette première à Isaiah Rider en 1994[1]. Chez les Bulls, il forme une paire redoutable avec Michael Jordan avec qui il combine, en 1984-1985, 51 points par match (22,8 par match pour son compteur personnel)[2].

En 1986-1987, il est transféré chez les Nets du New Jersey mais il est suspendu par la ligue pour usage de produits illicites[3]. La suite de sa carrière est entachée par de nombreuses blessures qui ne l'empêchent toutefois pas de jouer avec des franchises telles que les Lakers de Los Angeles (1988-1990), les Nuggets de Denver (1991) ou les Pistons de Detroit (1992-1993). Après dix ans de NBA, il quitte les États-Unis pour jouer en Italie au Benetton Trévise (1994-1995) et au Buckler Bologne où il termine sa carrière de joueur professionnel[4]. Cette carrière italienne se solde par de nombreux trophées, la coupe Saporta et la coupe d'Italie avec Trévise et une supercoupe d'Italie avec Bologne. Il est également récompensé à titre individuel d'un titre de MVP, meilleur joueur, de la coupe d'Italie 1995, et de la Supercoupe de la même année.

Orlando Woolridge exerce ensuite la profession d'entraîneur, en Women's National Basketball Association (WNBA) avec les Sparks de Los Angeles, puis en American Basketball Association (ABA), chez les Takers de Houston et les Rhinos de l'Arizona.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès d’Orlando Woolridge, le premier à avoir fait un Rider », sur basketusa.com (consulté le 31 mai 2012)
  2. (en) « 1984-85 Chicago Bulls Roster and Statistics », sur basketball-reference.com (consulté le 2 juin 2012)
  3. (en) Sam Goldaper, « Woolridge Admits to Cocaine Problem », sur basketball-reference.com,‎ 24 février 1988 (consulté le 2 juin 2012)
  4. (it) « Orlando Woolridge », LegA (consulté le 2 juin 2012)