Slam Dunk Contest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Slam Dunk Contest est un concours de dunks organisé par la NBA aux États-Unis durant le NBA All-Star Week-end, le samedi précédant le All-Star Game.

La NCAA organise aussi ces concours de dunks chaque année.

Les compétiteurs essayent d’accomplir leurs meilleurs dunks. Lors de ce concours, chaque essai est noté de 1 à 10 par cinq juges (qui le plus souvent sont d'anciens joueurs). Cette évaluation est faite en fonction de l'efficacité, de l'originalité et du côté spectaculaire.

Le premier Slam dunk contest a lieu en 1976 en American Basketball Association (ABA)[1], ligue concurrente de la National Basketball Association (NBA) jusqu'en 1976, et dont quatre franchises intègrent la NBA lors de la saison suivante. ce concours est remporté par Julius Erving, désigné meilleur joueur de l'histoire de cette ligue[2]. C'est lors de cette année 1976 que le dunk fut autorisé en NCAA. Le concours disparait à la suite de la fusion entre la NBA et la ABA, mais les dirigeants de la ligue s'aperçoivent de la popularité de cette action de jeu et créent son propre concours dont la première édition eut lieu en 1984. Depuis l'édition 2008, le vainqueur est déterminé par un vote des fans par l'intermédiaire de SMS, ainsi que par Twitter depuis 2012.

Vainqueurs[modifier | modifier le code]

Nate Robinson est le seul joueur à avoir remporté ce concours à trois reprises. Quatre joueurs ont gagné ce titre deux fois : Michael Jordan, Harold Miner, Jason Richardson et Dominique Wilkins.

Tous les participants[modifier | modifier le code]

Clyde Drexler et Dominique Wilkins sont les deux joueurs ayant le plus participé à ce concours de dunks, à cinq reprises chacun.

Concours[modifier | modifier le code]

Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Larry Nance (Phoenix) 134 (44+44+46) 140 (49+48+43) 134 (48+39+47)
Julius Erving (Philadelphie) 134 (39+47+48) 140 (44+49+47) 132 (47+25+50)
Dominique Wilkins (Atlanta) 135 (47+39+49) 137 (48+48+41)
Darrell Griffith (Utah) 121 (39+40+42) 108 (42+42+24)
Edgar Jones (Cleveland) 118 (32+43+43)
Ralph Sampson (Houston) 118 (37+40+41)
Orlando Woolridge (Chicago) 116 (23+45+48)
Clyde Drexler (Portland) 108 (40+24+44)
Michael Cooper (Lakers de L.A.) 108 (40+24+44)
Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Dominique Wilkins (Atlanta) 145 (47+49+49) 140 (48+45+47) 147 (47+50+50)
Michael Jordan (Chicago) 130 (44+42+42) 142 (45+47+50) 136 (43+44+49)
Terence Stansbury (Indiana) 130 (46+50+34) 136 (49+48+39)
Julius Erving (Philadelphie) Exempt 132 (43+44+45)
Larry Nance (Phoenix) Exempt 131 (42+47+42)
Darrell Griffith (Utah) 126 (38+42+46)
Orlando Woolridge (Chicago) 124 (40+43+41)
Clyde Drexler (Portland) 122 (39+39+44)

Erving et Nance furent exempts du premier tour en leur qualité de finaliste lors de l'édition précédente.

Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Spud Webb (Atlanta) 141 (46+48+47) 138 (50+42+46) 100 (50+50)
Dominique Wilkins (Atlanta) Exempt 138 (46+47+45) 98 (50+48)
Terence Stansbury (Indiana) 129 (34+47+48) 132 (44+39+49)
Gerald Wilkins (New York) 133 (44+50+39) 87 (37+25+25)
Jerome Kersey (Portland) 129 (39+43+47)
Paul Pressey (Milwaukee) 116 (44+35+37)
Roy Hinson (Cleveland) 112 (35+39+38)
Terry Tyler (Sacramento) 110 (37+36+37)

Wilkins fut exempt du premier tour en sa qualité de vainqueur de l'édition précédente. Stansbury battit Kersey lors d'une manche supplémentaire afin de les départager.

Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Michael Jordan (Chicago) 88 (41+47) 148 (49+49+50) 146 (48+48+50)
Jerome Kersey (Portland) 92 (48+44) 147 (50+48+49) 140 (46+45+49)
Terence Stansbury (Seattle) 99 (49+50) 144 (49+45+50)
Clyde Drexler (Portland) 92 (45+47) 136 (46+45+45)
Ron Harper (Cleveland) 83 (45+38)
Johnny Dawkins (San Antonio) 81 (37+44)
Tom Chambers (Seattle) 62 (41+21)
Gerald Wilkins (New York) 62 (41+21)

Ron Harper (Cleveland) devait participer au concours, mais déclara forfait pour cause de blessure.

Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Michael Jordan (Chicago) 94 (47+47) 145 (50+48+47) 147 (50+47+50)
Dominique Wilkins (Atlanta) 96 (49+47) 143 (49+47+47) 145 (50+50+45)
Clyde Drexler (Portland) 88 (44+44) 133 (45+42+46)
Otis Smith (Golden State) 87 (40+47) 109 (45+22+42)
Jerome Kersey (Portland) 79 (41+38)
Greg Anderson (San Antonio) 76 (42+34)
Spud Webb (Atlanta) 52 (34+18)
Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Kenny Walker (New York) 91,3 (42,5+48,8) 96,4 (46,9+49,5) 148,1 (48,9+49,6+49,6)
Clyde Drexler (Portland) 93,7 (46,6+47,1) 95,0 (47,3+47,7) 49,5 (24,5+25,0;0,0)
Spud Webb (Atlanta) 94,5 (46,8+47,7) 91,8 (47,8+44,0)
Shelton Jones (Philadelphie) 89,5 (44,1+45,4) 90,6 (45,7+44,9)
Tim Perry (Phoenix) 89,4 (44,4+45,0)
Jerome Kersey (Portland) 88,9 (44,9+44,0)
Ron Harper (Cleveland) 88,5 (41,7+46,8)
Chris Morris (New Jersey) 83,2 (41,1+42,1)

Drexler ne tenta pas son dernier dunk, la victoire étant acquise par Walker.

Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Dominique Wilkins (Atlanta) 96,3 (48,1+48,2) 97,7 (48,0+49,7) 146,8 (47,9+49,7+49,2)
Kenny Smith (Sacramento) 93,0 (43,4+49,6) 98,3 (49,1+49,2) 145,1 (48,1+49,8+47,2)
Kenny Walker (New York) 95,2 (47,0+48,2) 97,4 (49,5+47,9)
Shawn Kemp (Seattle) 98,2 (49,1+49,1) 96,4 (47,6+48,8)
Scottie Pippen (Chicago) 92,2 (47,2+45,0)
Rex Chapman (Charlotte) 92,1 (45,5+46,6)
Billy Thompson (Miami) 91,4 (47,7+43,7)
Kenny Battle (Phoenix) 85,8 (42,5+42,8)
  • 1991
    À partir de cette année, lors du tour final, les compétiteurs ont droit d'effectuer trois dunks, les deux meilleurs scores étant pris en compte dans le total final.
Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Dee Brown (Boston) 92,4 (48,2+44,2) 98,0 (49,6+48,4) 97,7 (48,1+49,6-46,4)
Shawn Kemp (Seattle) 95,8 (47,6+48,2) 95,6 (48,3+47,3) 93,7 (48,0+45,7-44,3)
Rex Chapman (Charlotte) 95,2 (45,5+49,7) 94,0 (48,0+46,0)
Kenny Smith (Houston) 90,8 (48,5+42,3) 87,9 (46,6+41,3)
Kenny Williams (Indiana) 86,9 (42,3+44,6)
Blue Edwards (Utah) 84,3 (40,1+44,2)
Otis Smith (Orlando) 83,0 (41,2+41,8)
Kendall Gill (Charlotte) 81,0 (40,1+40,9)
Joueur Premier tour Demi-finales Finale
Cedric Ceballos (Phoenix) 85,4 (43,1+42,3) 90,4 (45,7+44,7) 97,2 (47,2+50,0-43,3)
Larry Johnson (Charlotte) 98,0 (48,6+49,4) 98,0 (49,6+48,4) 66,0 (33,5+32,5-0,0)
Nick Anderson (Orlando) 88,6 (47,4+41,2) 89,8 (46,0+43,8)
John Starks (New York) 89,6 (42,6+47,0) 87,9 (43,1+44,8)
Doug West (Minnesota) 84,1 (44,3+39,8)
Shawn Kemp (Seattle) 81,4 (47,4+34,0)
Stacey Augmon (Atlanta) 79,5 (44,7+34,8)

Johnson ne tenta pas son dernier dunk, la victoire étant déjà acquise pour Ceballos.

  • 1993
    Les deux meilleurs scores sur trois lors de chaque tour sont pris en compte pour le classement final.
    Shawn Kemp (Seattle) déclara forfait pour cause de blessure.
Joueur Premier tour Finale
Harold Miner (Miami) 94,8 (49,0+45,8-45,8) 97,4 (48,0+49,4-47,0)
Clarence Weatherspoon (Philadelphie) 87,5 (43,2+44,3-38,5) 92,2 (44,7+47,5-27,5)
Cedric Ceballos (Phoenix) 87,3 (42,3+45,1-22,5) 79,8 (42,3+37,5-24,5)
David Benoit (Utah) 85,8 (41,5+44,3-28,5)
Kenny Smith (Houston) 85,0 (46,5+38,5-26,5)
Mahmoud Abdul-Rauf (Denver) 80,8 (38,0+42,8-26,0)
Tim Perry (Philadelphie) 70,0 (38,5+31,5-22,0)
  • 1994
    Lors du premier tour, chaque compétiteur dispose de 90 secondes pour effectuer autant de dunks qu'il désire, un seul score étant pris en compte. Le meilleur score est pris en compte lors du tour final.
Joueur Premier tour Finale
Isaiah Rider (Minnesota) 46,8 49,0, 47,0
Robert Pack (Denver) 42,0 43,8, 25,0
Shawn Kemp (Seattle) 46,6 25,0, 25,0
Allan Houston (Detroit) 41,5
Antonio Davis (Indiana) 40,0
James Robinson (Portland) 39,0
  • 1995
    À partir de cette année, chaque compétiteur dispose de 90 secondes pour effectuer au moins trois dunks, avec un score total pour le premier tour. Lors du tour final, chaque compétiteur dispose de 60 secondes pour effectuer au moins deux dunks qui déterminent le score final.
Joueur Premier tour Finale
Harold Miner (Miami) 49,2 46,0
Isaiah Rider (Minnesota) 44,6 34,0
Jamie Watson (Utah) 40,4 26,0
Antonio Harvey (Lakers de L.A.) 35,2
Tim Perry (Philadelphie) 31,0
Tony Dumas (Dallas) 15,0
Joueur Premier tour Finale
Brent Barry (Clippers de L.A.) 45,5 49,0
Michael Finley (Phoenix) 45,0 46,0
Greg Minor (Boston) 41,0 40,0
Jerry Stackhouse (Philadelphie) 40,0
Doug Christie (New York) 39,5
Darrell Armstrong (Orlando) 25,5
Joueur Premier tour Finale
Kobe Bryant (Lakers de L.A.) 37 49
Chris Carr (Phoenix) 44 45
Michael Finley (Dallas) 39 33
Ray Allen (Milwaukee) 35
Bob Sura (Cleveland) 35
Darvin Ham (Denver) 30

La compétition n'a pas eu lieu.

Le All-Star Weekend ne s'est pas tenu pour cause de lockout.

À partir de cette année, les deux meilleurs dunks de chaque tour sont pris en compte pour le score final.

Joueur Premier tour Finale
Vince Carter (Toronto) 100 (50,49,50) 98 (50+48)
Steve Francis (Houston) 95 (45,50,32) 91 (43+48)
Tracy McGrady (Toronto) 99 (45,49,50) 77 (45+32)
Ricky Davis (Charlotte) 88 (40,32,48)
Jerry Stackhouse (Detroit) 83 (41,36,42)
Larry Hughes (Golden State) 67 (30,30,37)
Joueur Premier tour Finale
Desmond Mason (Seattle) 91 (42+49) 89 (45+44)
DeShawn Stevenson (Utah) 95 (46+49) 85 (38+47)
Baron Davis (Charlotte) 94 (45+49) 77 (44+43)
Jonathan Bender (Indiana) 90 (46+44)
Stromile Swift (Vancouver) 90 (45+45)
Corey Maggette (Clippers de L.A.) 88 (46+42)

Un format tournoi fut adopté pour cette année.

Demi-finales Finale
         
 Desmond Mason (Seattle)  94 (41,43,36)
 Jason Richardson (Golden State)  98 (48,31,50)  
 Jason Richardson  85 (36+49)
  
   Gerald Wallace  80 (44+36)
 Steve Francis (Houston)  77 (31,40,37)
 Gerald Wallace (Sacramento)  84 (41,43,36)  
Joueur Premier tour Finale
Jason Richardson (Golden State) 100 (50+50) 95 (45+50)
Desmond Mason (Seattle) 90 (46+44) 93 (50+43)
Amaré Stoudemire (Phoenix) 79 (49+30)
Richard Jefferson (New Jersey) 74 (37+37)
Joueur Premier tour Finale
Fred Jones (Indiana) 92 (50+42) 86 (50+36)
Jason Richardson (Golden State) 95 (45+50) 78 (45+33)
Chris Andersen (Denver) 88 (42+46)
Ricky Davis (Boston) 76 (45+31)
Joueur Premier tour Finale
Josh Smith (Atlanta) 95 (45+50) 100 (50+50)
Amaré Stoudemire (Phoenix) 95 (45+50) 87 (45+42)
J. R. Smith (Nouvelle-Orléans) 90 (45+45)
Chris Andersen (Nouvelle-Orléans) 77 (41+36)
Joueur Premier tour Finale Tie-break
Nate Robinson (New York) 93 (49+44) 94 (44+50) 47
Andre Iguodala (Philadelphie) 95 (45+50) 94 (50+44) 46
Hakim Warrick (Memphis) 86 (44+42)
Josh Smith (Atlanta) 85 (41+40)
Joueur Premier tour Finale
Gerald Green (Boston) 95 (48+47) 91 (41+50)
Nate Robinson (New York) 90 (45+50) 80 (39+41)
Dwight Howard (Orlando) 85 (43+42)
Tyrus Thomas (Chicago) 80 (37+43)
  • 2008
    Le tour final fut décidé par un vote des fans via SMS.
Joueur Premier tour Finale
Dwight Howard (Orlando) 100 (50+50) 78 %
Gerald Green (Minnesota) 91 (46+45) 22 %
Jamario Moon (Toronto) 90 (46+44)
Rudy Gay (Memphis) 85 (37+48)
  • 2009
    Le tour final fut décidé par un vote des fans via SMS.
Joueur Premier tour Finale
Nate Robinson (New York) 87 (46+41) 52 %
Dwight Howard (Orlando) 100 (50+50) 48 %
J. R. Smith (Denver) 85 (43+42)
Rudy Fernández (Portland) 84 (42+42)
  • 2010
    Le tour final fut décidé par un vote des fans via SMS.
Joueur Premier tour Finale
Nate Robinson (New York) 89 (44+45) 51 %
DeMar DeRozan (Toronto) 92 (42+50) 49 %
Gerald Wallace (Charlotte) 78 (37+41)
Shannon Brown (Lakers) 78 (38+40)
  • 2011
    Le tour final fut décidé par un vote des fans via SMS.
Joueur Premier tour Finale
Blake Griffin (Clippers de Los Angeles) 95 (49+46) 62 %
JaVale McGee (Wizards de Washington) 99 (50+49) 38 %
DeMar DeRozan (Raptors de Toronto) 94 (44+50)
Serge Ibaka (Thunder d'Oklahoma City) 90 (45+45)
  • 2012
    Le format évolue lors de cette édition. Chaque participant peut effectuer trois dunks et les résultats sont entièrement décidés par un vote des fans via SMS et Twitter.
Joueur Résultats du vote
Jeremy Evans (Jazz de l'Utah) 29 %
Chase Budinger (Rockets de Houston) 28 %
Paul George (Pacers de l'Indiana)
Derrick Williams (Timberwolves du Minnesota)
  • 2013
    Le format évolue encore lors de cette édition. Trois dunkeurs de chaque conférence s'opposent en deux essais lors du premier tour, puis les deux joueurs ayant reçu la meilleure note de la part des juges s'affrontent en finale. Le vainqueur est désigné par un vote des fans par SMS, Twitter ou directement via le site de la NBA.
Joueur Premier tour Finale
Terrence Ross (Raptors de Toronto) 99 (50+49) 58%
Jeremy Evans (Jazz de l'Utah) 90 (47+43) 42%
Kenneth Faried (Nuggets de Denver) 89 (39+50)
Eric Bledsoe (Clippers de Los Angeles) 89 (39+50)
Gerald Green (Pacers de l'Indiana) 82 (50+32)
James White (Knicks de New York) 77 (45+32)

Différents types de Dunks[modifier | modifier le code]

Il y a un nombre incalculable de dunks puisque chaque joueur peut apporter sa créativité et permettre de créer des variantes à des dunks déjà existants.

Windmill[modifier | modifier le code]

Le « Windmill » (« moulin à vent « en français) est un dunk ou le joueur, en l'air, fait un tour complet avec ses bras avant de faire rentrer la balle dans le panier. Ce dunk a été rendu très populaire grâce à Dominique Wilkins.

Tomahawk[modifier | modifier le code]

C'est un dunk à une main ou la balle est maintenue derriere la tête, puis rabattue dans le panier avec force.

Free throw line[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Free throw line dunk.

Dunk où le joueur saute avec la balle de la ligne des lancers francs (la distance entre le panier et cette ligne est de 4,60 m). Le premier spécialiste de ce dunk fut Julius Erving (alias Dr.J) qui le tenta le premier en compétition en 1976 au cours du Slam Dunk Contest réalisé par la ligue ABA.

Par la suite, c'est Michael Jordan qui continuera à contribuer au mythe qu'est ce dunk lors, notamment, de la finale du Slam Dunk Contest en 1988 contre Dominique Wilkins.

Rider[modifier | modifier le code]

C'est un dunk où le joueur fait passer la balle autour d'une de ses jambes avant de « dunker ». Pendant longtemps, on attribua à Isaiah Rider (Minnesota) sa première réalisation au cours du Slam Dunk Contest 1994, cependant, le premier joueur à l'avoir réussi fut le très méconnu Orlando Woolridge (Bulls de Chicago) au cours du Slam Dunk Contest 1988. Plus connu sous le nom de « Rider », il s'appelle en réalité le « East bay funk dunk ».

Double clutch[modifier | modifier le code]

Pour réaliser ce dunk le joueur doit bouger la balle deux fois lorsqu'il est en l'air (le plus souvent de haut en bas avant que la balle soit rabattue derrière la tête). Appelé aussi le « double pump ».

Rock the baby[modifier | modifier le code]

Ce dunk, également une des spécialités de Michael Jordan, est effectué lorsque le joueur « secoue » la balle sur le côté de son corps à la manière dont on berce un bébé. Aussi appelé le « swimming cat dunk ».

Blind dunk[modifier | modifier le code]

« Blind dunk » (« dunk aveugle » en français) est un dunk où le joueur se cache les yeux à l'aide d'une de ses mains pendant qu'il « dunk » le ballon dans le panier. C'est Dee Brown qui en 1991 le rendit populaire lors du Slam Dunk Contest, puis par Cedric Ceballos en 1992.

Dunks remarquables ou emblématiques[modifier | modifier le code]

  • Le premier saut de la ligne des lancer-francs pour un dunk (free throw line dunk) fut réussi par Julius Erving en 1976.
  • Michael Jordan réalisa sûrement le dunk depuis la ligne des lancer-francs le plus emblématique en 1988 lors de sa seconde victoire.
  • Le premier "Rider" fut réussi par Orlando Woolridge en 1984, mais le plus connu demeure celui d'Isaiah Rider en 1994.
  • Vince Carter en 2000, réalisa un 360° inversé mythique.
  • En 2004, Jason Richardson lança la balle sur la planche et la rattrapa en exécutant un dunk entre les jambes.
  • En 1991, Dee Brown exécuta un dunk en se masquant les yeux de son bras.
  • Trois joueurs seulement ont réussi à faire le behind-the-back-dunk (dunk dans lequel le joueur fait passer la balle derrière son dos) : J. R. Smith en 2005, Andre Iguodala en 2006 et Terrence Ross en 2013.
  • Nate Robinson a sauté par dessus Spud Webb lors du Slam Dunk Contest 2006 il sauta aussi au-dessus des 2 m 11 de Dwight Howard.
  • Dwight Howard a revêtu un costume de Superman pour son dunk du demi-cercle de la raquette lors du Slam Dunk Contest 2008.
  • Blake Griffin a sauté par dessus une voiture lors de sa victoire au Slam Dunk Contest 2011.

Auteurs du « Rider »[modifier | modifier le code]

Le Rider, autrement appelé le « Between-the-legs-dunk », a pendant un temps été considéré comme l'arabesque suprême au niveau du dunk. Aujourd'hui, son exercice s'est relativement banalisé avec plus ou moins de réussite et d'esthetisme : certains cependant, comme ceux de Vince Carter, Isaiah Rider, Jason Richardson ou Nate Robinson, sont considérés comme faisant partie des plus beaux dunks de tous les temps.

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The One That Started It All », sur nba.com (consulté le 27 mars 2012)
  2. (en) « ABA All-Time Team », sur basketball-reference.com (consulté le 24 mars 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]