Nioro du Rip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nioro du Rip
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Kaolack
Département Nioro du Rip
Maire
Mandat
Ousmane Dramé
2009-2014
Démographie
Gentilé Niorois
Population 15 643 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 13° 45′ 00″ N 15° 48′ 00″ O / 13.75, -15.8 ()13° 45′ 00″ Nord 15° 48′ 00″ Ouest / 13.75, -15.8 ()  
Altitude 28 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Nioro du Rip

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Nioro du Rip

Nioro du Rip est une ville du sud-ouest du Sénégal, située à environ 60 km au sud-est de Kaolack et à 27 kilomètres de la frontière avec la Gambie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est d'une importance capitale pour le pays ; d'abord sur le plan historique, c'était la capitale du Rip (royaume de l'almamy Maba Diakhou Bâ). Le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, y a séjourné.

Le Département de Nioro contient de mystérieux cercles mégalithiques, qu'on attribue aux Serere et qu'on ne voit nulle part ailleurs.

Alors que la ville portait initialement le nom de Paos-Dimar, Maba Diakhou Ba, après avoir conquis la ville en 1861, la renomma Nioro du Rip: Nioro en rapport avec la ville de Nioro du Sahel, que son allier El Hadj Omar Tall venait de conquérir et Rip par rapport à l'État du Badibou, une contrée du Saloum (anciennement sous le contrôle de la famille Marone depuis plus de 4 siècles, une famille originaire du Mali) que Maba Diakhou avait soumise et renommée Rip.

Administration[modifier | modifier le code]

La Commune est le chef-lieu du Département de Nioro du Rip, dans la Région de Kaolack.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nioro du Rip se trouve sur la route nationale N4 qui relie Kaolack à Ziguinchor en traversant la Gambie.

Les localités les plus proches sont Keur Ali Gueye, Paoskoto, Diamaguene, Keur Bidji Ouri, Lougue, Bamba, Bakesaloum, Mbaye Faye Fafa et Mbap.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

L'organisation sociale révèle la richesse de la société africaine ; presque toutes les ethnies du Sénégal y sont représentées et y vivent en harmonie. C'est ainsi qu'on y trouve Wolof, haal-poular (Peul, Toucouleur, Laobé…), Sérère, Mandingue, Diola, Mancagne, Diakhanké, maure, etc.

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 11 841 et 13 976 personnes.

En 2007, selon les estimations officielles, Nioro du Rip compterait 15 643 habitants.

Économie[modifier | modifier le code]

Sur le plan économique, Nioro constitue un relais entre le nord et le sud, et est le centre du bassin arachidier qui fournit l'arachide, première culture commerciale du Sénégal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Matar Ndoumbe Diattara, L’école française à Nioro-Rip de 1898 à 1939, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 2002, 114 p. + 7 (Mémoire de maîtrise)
  • Alioune Touré, La population de Nioro du Rip, du protectorat français (1887) à la veille de la Seconde Guerre mondiale, Université de Dakar, 1987, 6 + 96 p. (Mémoire de Maîtrise)

Liens externes[modifier | modifier le code]