Nelo Risi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Risi.

Nelo Risi, né le 21 avril 1920 à Milan (Lombardie), est un réalisateur et scénariste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en médecine, comme son frère aîné Dino Risi, Nelo Risi est également poète et écrivain. Son activité cinématographique commence à Paris en 1948, où il collabore avec le documentariste d'origine britannique Richard Leacock. Entre 1949 et 1963, il dirige d'ailleurs dix-neuf documentaires, courts et moyens métrages abordant tour à tour des sujets sociaux et historiques. On citera notamment : Ritorno nella valle (1949), Il delitto Matteotti (1956), I fratelli Rosselli (couronné d'un Nastro d'argent) en 1959 et La Firenze di Pratolini (1963). Il travaille aussi pour la télévision et en 1961 réalise l'épisode Le ragazze madri (Filles-mères) du film collectif Les femmes accusent (Le italiane e l'amore), inspiré par une idée générale de Cesare Zavattini.

Son premier long métrage date de 1965 : Le Dernier Train (Andremo in città) est l'histoire tragique d'une Juive déportée en Yougoslavie, adapté du roman autobiographique écrit par son épouse, Edith Bruck. C'est toutefois avec Journal d'une schizophrène (1968) qu'il parvient à une relative renommée. En 1971, il met en scène une biographie filmée d’Arthur Rimbaud : Une saison en enfer.

Filmographie succincte (en tant que réalisateur)[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Nelo Risi sur l’Internet Movie Database