Musée de Bode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bode.

52° 31′ 18″ N 13° 23′ 42″ E / 52.5217831, 13.3949518 ()

Vue du musée bordé par la Spree.

Le Bode-Museum est un des musées de la ville de Berlin. Il se dresse à la pointe nord de l'île aux musées, au bord de la Spree, en plein centre de Berlin. à proximité du Pergamonmuseum. On y entre par le pont Monbijoustrasse. Au temps des deux Allemagnes, le Bode-Museum se trouvait, comme toute l'île aux musées, en Allemagne de l'Est (RDA). Ses vastes salles rouvertes en 2006, à l'issue d'une longue restauration, offrent une splendide collection de sculptures, du Moyen Âge à l'époque classique.

Histoire du musée[modifier | modifier le code]

Exposition d'art religieux italien au Bode-Museum en 1905.

Le Bode-Museum (Musée de Bode) porte le nom de son premier conservateur, le directeur des Musées royaux, Wilhelm von Bode.
Il fut édifié de 1897 à 1904, par l'architecte berlinois Ernst Eberhard von Ihne.
À son inauguration, en 1904, il porte le nom de Kaiser-Friedrich Museum en hommage à l'empereur Frédéric III, décédé en 1888. Celui-ci n'aura régné sur l'Allemagne que quelques mois, mourant d'un cancer du larynx mal diagnostiqué. Conformément aux plans de Bode, le musée fut, dès son inauguration, destiné à recevoir les collections des différentes époques chrétiennes.

Durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1944), le bâtiment fut fort endommagé, à cause des bombardements massifs subis par Berlin.

Après des remises en état successives dans les années 1948 à 1986, le Bode-Museum servit de lieu d'exposition à plusieurs collections.

Ce n'est qu'en 1956 que le musée prit officiellement le nom de Bode-Museum, du nom de son inspirateur spirituel, Wilhelm von Bode.

En 1999, l'UNESCO introduisit la Museumsinsel (île aux musées) au patrimoine mondial de l'humanité. Cinq bâtiments furent alors concernés. Ainsi, c'est en compagnie de l'Altes Museum, du Neues Museum, de la Alte Nationalgalerie et du Pergamonmuseum que le Bode-Museum obtint le titre de « musée universel de la culture de l'humanité des origines à nos jours ». En conséquence, de 1999 à 2005, le musée subit une réfection complète, suivant des exigences très précises en matière de conservation du patrimoine. Après des dépenses de 162 millions d'euros, financées par la République fédérale d'Allemagne pour lui redonner sa splendeur d'origine et le doter d'équipements modernes (installations pour les personnes handicapées, installations pour la conservation des œuvres...), ce n'est finalement qu'en octobre 2006, que le Bode-Museum a rouvert ses portes.

Les collections[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, conformément à sa destination initiale, le musée abrite de nouveau la collection d'art byzantin, la collection des sculptures et le cabinet des médailles.

La Collection des Sculptures[modifier | modifier le code]

Anges à la vièle et au luth.
Sculpture sur bois de tilleul, Allemagne (v. 1490) - Musée de Bode, Berlin

Celle-ci compte parmi les plus importantes collections de sculptures anciennes au monde. Ses origines remontent à l'activité déployée par les Princes-Electeurs de Brandebourg-Prusse dans le domaine de l'art, en particulier entre 1640 et 1688. Par l'acquisition surtout de sculptures italiennes, Gustav Friedrich Waagen et en particulier Wilhelm von Bode complétèrent les collections déjà existantes. Leur objectif était de réaliser une présentation exhaustive de l'histoire de la sculpture européenne. Dans ce bâtiment conçu comme un musée de la Renaissance, la collection pouvait être présentée dans un cadre muséal tout à fait nouveau sur le plan historique : Une fois placées dans un environnement de reconstitutions architecturales historiques et de meubles choisis, ces œuvres d'art devaient faire ressentir aux visiteurs l'esprit de l'époque à laquelle elles avaient été conçues. L'accroissement rapide des collections entraina bientôt leur réorganisation. Le partage de Berlin après la Seconde Guerre mondiale renforça encore plus l'éclatement de cette Collection des Sculptures. Après plusieurs années de dispersion, la collection se trouve aujourd'hui de nouveau réunie au Bode-Museum.

Le Musée d'Art byzantin[modifier | modifier le code]

Le musée possède une collection extraordinaire d'œuvres d'art datant de l'Antiquité tardive et de l'époque byzantine. C'est l'art de l'Empire romain d'Occident et de l'Empire byzantin du IIIe au XVe siècle qui constitue le point fort de cette collection, ainsi qu'un grand nombre d'icônes et d'objets post-byzantins. Ces œuvres d'art proviennent de presque toutes les régions du monde antique méditerranéen. Le caractère incomparable des collections berlinoises est dû à quatre aspects essentiels : des sarcophages et fragments de sarcophages provenant de Rome et datant de l'Antiquité tardive offrent un panorama de l'iconographie paléochrétienne. Le grand nombre de sculptures ornementales et historiées provenant de l'Empire romain d'Orient permet d'étudier la variété des styles, comme il est seulement possible de le faire au Musée archéologique d'Istanbul. De précieuses sculptures sur ivoire et icônes en mosaïque témoignent du grand talent des artistes et des artisans de la cour byzantine. Des objets de la vie quotidienne (peignes, miroirs…) et de la religion chrétienne retrouvés en Égypte nous donnent une idée de la vie de tous les jours et des accessoires utilisés dans les rites liturgiques.

Le Cabinet des médailles[modifier | modifier le code]

Le cabinet des médailles a été constitué à la base par les collections des Princes-Electeursde Brandebourg. Avec plus de 500 000 pièces, le Cabinet des Médailles compte aujourd'hui parmi les plus importantes collections numismatiques au monde. Les expositions ne présentent qu'une partie infime de l'ensemble. Le Pergamonmuseum abrite 1 500 pièces antiques de tout premier ordre. Dans le cadre de quatre cabinets contenant 4 000 monnaies et médailles, l'exposition du Bode-Museum présente, au deuxième étage, une chronique métallique de l'humanité, couvrant les débuts de la frappe des monnaies au VIIe siècle av. J.-C.. Toutes les pièces exposées sont expliquées dans un catalogue numismatique interactif. Les trésors présentés dans le Cabinet des Médailles peuvent être examinés après un enregistrement préalable dans la salle d'étude située au sous-sol du Bode-Museum où se trouve aussi la bibliothèque spéciale de numismatique.

L'architecture du musée[modifier | modifier le code]

Statue équestre de Frédéric III de Prusse dans le hall d'entrée.

Comme beaucoup de monuments de Berlin, le Bode-Museum est doté d'une magnifique coupole en verre surplombant le hall d'entrée. Dans cette même entrée, est installée une statue équestre du Grand Électeur Frédéric III de Prusse, semblable à celle de Louis XIV du Château de Versailles.

Le reste du musée jouit, lui aussi, d'une architecture magnifique. Le musée contient, en effet, de nombreuses salles aux plafonds chargés, des escaliers imposants et des boiseries raffinées.

Remarque: Les récentes rénovations, assez réussies, ont d'ailleurs réussi à introduire les anciens éléments architecturaux aux nouvelles mises en forme du musée...

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Pour accéder au Bode-Museum, il suffit de prendre l'un des nombreux U-Bahn (métros), S-Bahn (RER) ou bus qui desservent l'île aux musées. La station de tramway la plus proche est Hackescher Markt.

Horaires d'ouverture[modifier | modifier le code]

Le musée est ouvert tous les jours de la semaine de 10 h à 18 h et est exceptionnellement ouvert tous les jeudis jusqu'à 22 h.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]