Muramasa Sengo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muramasa (homonymie).

Muramasa Sengo était un forgeron de sabres japonais très connu qui fonda sa propre école du même nom au XVIe siècle.

On dit souvent que Muramasa, connu pour sa violence de caractère, transmettait cette violence à ses sabres. La croyance dit aussi que ses sabres étaient assoiffés du sang poussant leurs propriétaires à commettre de nombreux crimes ou bien au suicide. Ieyasu Tokugawa ayant été blessé deux fois par les lames de Muramasa, il s'ensuivit l'interdiction de port de ces dernières lors du shogunat.

Ce sont ses lames en majorité qui ont été plus tard suriage, re-signées Masamune afin de contourner leur interdiction par le bakufu Tokugawa. Cependant, par la suite, l'aura de "Masamune" était devenue si grande que de nombreux artisans signèrent leurs lames de ce nom, donnant lieu à de grands problèmes d'authentification et à la légende de l'existence de Masamune. (Le sabre japonais, du conservateur du Victoria and Albert)