Acala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acala
Vajrayana
Acala (Fudo Myoo) Mont Koyasan, Japon]]
Acala (Fudo Myoo) Mont Koyasan, Japon]]
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Acalanātha, Achala, Fudō-Myōō
Nom Chinois 阿遮羅, 不動明王
Nom Pinyin Āzhēluó, Búdòng míngwáng
Nom Kanji 阿遮羅, 不動明王
Nom Tibétain Miyowa
Fonction principale Vidyaraja
Culte
Mantra Namaḥ samanta vajrāṇām ! Caṇḍa mahā-roṣaṇa sphoṭaya hūm traṭ hām mām !

Acala l'immuable ou « Acalanātha » le maître immuable, est une déité bouddhique du mikkyo, il est l'un des cinq rois du savoir, associé au feu et à la colère.

C'est aussi une des dénominations de Shiva auquel il emprunte de nombreux traits. Appelé serviteur des ascètes, il porte un lotus à huit pétales sur le sommet de son crâne. Il tient dans la main droite un glaive avec lequel il coupe les obstacles, dans sa main gauche une corde (pāśā) qui lui permet de lier les forces hostiles à l'éveil.

Il est souvent représenté sous forme courroucée avec le visage convulsé de colère. Ses canines sont saillantes, la droite pointant vers le haut, la gauche vers le bas. Une aura de feu agitée l'entoure complètement (les divinités pacifiques ont une aura semblable à une mer au repos). Il est assis sur un grand rocher symbolisant sa fermeté et sa détermination inébranlable.

Une forme particulière, Kurikara Fudo le représente sous la forme d'un dragon enroulé autour d'une épée.

C'est la principale divinité irritée (dharmapāla) au Japon ou sous le nom de Fudō Myōō (不動明王?), il représente la forme irritée de Mahavairocana du mandala de la matrice, sa contrepartie du mandala du vajra étant Aizen Myōō ; l'un représente la transmutation de la colère, le second du désir.

Il est l'un des cinq Vidyarajas ou Myōō (明王?, en japonais), « rois de lumière », défenseurs des cinq bouddhas de sagesse du vajrayāna. Le bouddha auquel il correspond est Akshobhya.

Il est aussi présent dans le mandala de Nichiren le Gohonzon sous la forme de son bija Ham (syllabe germe) écrit en siddham.

Le mantra de ce roi du savoir est « Namaḥ samanta vajrāṇām ! Caṇḍa mahā-roṣaṇa sphoṭaya hūm traṭ hām mām ! ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]