Sanada Yukimura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Sanada Yukimura au Sankō-jinja à Ōsaka.

Yukimura Sanada(真田幸村, Sanada Yukimura, 1567 - 3 juin 1615[1]) était un samouraï et un stratège japonais, second fils d'un daimyo de l'époque Sengoku, Masayuki Sanada[2].

Noms et surnoms[modifier | modifier le code]

De manière plus complète, son nom était Sanada Saemon-no-Suke Yukimura (真田左衛門佐幸村). Son nom à la naissance était Nobushige Sanada(真田信繁, Sanada Nobushige), nommé ainsi d'après Nobushige Takeda, le plus jeune frère de Shingen Takeda et un guerrier respecté au sein du clan Takeda.

Famille[modifier | modifier le code]

Yukimura Sanada était le second fils de Masayuki Sanada, son frère aîné étant Nobuyuki Sanada. Il était marié à Akihime (Chikurinin) fille adoptive de Yoshitsugu Otani. Ils ont eux deux fils : Daisuke (Yukimasa) et Daihachi (Morinobu), ainsi que plusieurs filles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2007). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

En 1575, à la bataille de Nagashino, les deux frères aînés de Masayuki Sanada perdent la vie. Masayuki, préalablement vassal de Shingen et Katsuyori Takeda, hérite du clan Sanada et part pour le château d'Ueda. Yukimura le suit, prenant aussi le nom des Sanada.

En 1582, les forces combinées de l’alliance Oda-Tokugawa viennent à bout du clan Takeda. Initialement, les Sanada se rendent à Nobunaga Oda, mais suite à l'incident du Honnō-ji, les Sanada deviennent à nouveau indépendants, dérivant entre les puissants daimyos du clan Uesugi, du clan Go-Hōjō et des Tokugawa. Finalement, le clan Sanada devient un vassal de Hideyoshi Toyotomi, et Yukimura le sert au Japon et en Corée à partir de 1587[2]. Pendant cette période, Hideyoshi traite Yukimura avec une hospitalité et un soin extrême. L'affection de Hideyoshi, qui est à cette époque le kampaku, est démontrée par le fait que Yukimura est autorisé à utiliser le nom du clan Toyotomi. Ainsi, il est parfois appelé[3] Toyotomi Saemon-no-suke Nobushige (豊臣左衛門佐信繁).

Bataille de Sekigahara[modifier | modifier le code]

En 1600, Ieyasu Tokugawa rallie à lui plusieurs clans pour attaquer Uesugi Kagekatsu. Le clan Sanada obtempère au début[4], mais lorsque Mitsunari Ishida défie Tokugawa, Masayuki et Yukimura joignent les forces de l'Ouest (celles des Toyotomi), se séparant de Nobuyuki qui rejoint les forces de l'Est (celles des Tokugawa).

Le véritable motif de la décision de Masayuki fait l'objet de nombreuses théories, mais il semble ressortir deux hypothèses plausibles. Dans l'une, Masayuki prend la décision, avec l'accord de Yukimura, de jouer le tout pour le tout de telle façon que s'il joignait les forces plus faibles d'Ishida et en sortait victorieux, le clan Sanada aurait beaucoup à gagner en puissance et notoriété.

L'autre théorie, à l'opposé de la première puisqu'elle joue la carte de la sécurité, veut que Masayuki, Yukimura et Nobuyuki discutaient de la situation au moment où Ieyasu leur demande de définir clairement leur allégeance. Ainsi, Masayuki aurait, d'un commun accord avec ses fils, décidé de placer chacun d'eux dans des camps différents de sorte que, peu importe l’issue de la bataille, le clan Sanada puisse survivre.[réf. nécessaire]

Les Sanada se retirent et fortifient leur château d'Ueda. Lorsque Hidetada Tokugawa marche avec une armée considérable sur le Nakasendō, les Sanada résistent et parviennent à repousser les 40 000 hommes de Tokugawa avec seulement 2000 hommes. Cependant, comme il faut beaucoup plus de temps que prévu pour prendre le château, Hidetada perd le sens des priorités et ne se montre pas sur les champs de bataille de Sekigahara où les forces principales des Tokugawa attendent alors l'arrivée cruciale de son armée, une erreur qui met le clan Tokugawa en péril.

À cause de cet incident, Ieyasu Tokugawa veut faire exterminer le clan Sanada, mais en raison de la contribution de Nobuyuki à sa propre cause, ils sont épargnés et simplement exilés à Kudoyama dans la province de Kii, où Masayuki meurt.

Siège d'Osaka[modifier | modifier le code]

Douze ans plus tard, alors que les relations entre le clan Toyotomi et le shogunat Tokugawa sont au plus tendu, le clan Toyotomi commence à recruter des ronins en préparation d'une nouvelle guerre. Yukimura s'échappe de Kudoyama et se présente au château d'Ōsaka afin d'y offrir son soutien.

Durant la campagne d'hiver du Siège d'Ōsaka, Yukimura fait construire des fortifications du côté sud du château, à son point le plus faible. Depuis cet endroit, il défait les forces de Tokugawa (environ 30 000 hommes) avec un groupe de 6000 arquebusiers. Cependant, surpassé en nombre par les forces de Tokugawa, les hommes de Yukimura sont finalement vaincus. Selon A.L. Sadler[5], sa lutte intense contre les troupes hésitantes de l'armée d'Echizen laisse Yukimura gravement blessé et très épuisé. Les soldats d'Echizen arrivèrent rapidement à Yukimura. Trop épuisé pour se défendre, Yukimura les laisse le tuer en leur disant « Allez-y, prenez ma tête en guise de trophée!  ». Yukimura Sanada meurt de façon honorable, laissant derrière lui une légende. Son tombeau se trouve maintenant à Ōsaka.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le personnage de Yukimura est resté célèbre, et il apparaît à plusieurs reprises dans la littérature japonaise:

  • Le romancier Inoue Yasushi lui a consacré un roman : La Geste des Sanada.
  • Il apparaît également dans le manga Brave 10, GATE 7 CLAMP ainsi que dans le manga Tenjo Tenge (en tant que sosie, voire ancêtre, de Tawara Bunshichi).
  • Il apparaît également dans la deuxième partie de l'anime de Shura No Toki, en tant que père de Tsubura.
  • Il apparaît également dans le roman d'Eiji Yoshikawa La parfaite lumière, biographie romancée de Miyamoto Musashi, alors réfugié et recherché par les Tokugawa.
  • Il apparaît aussi dans un autre livre de Yasushi Inoue qui est "le château de yodo".
  • Il apparaît également dans le manga Samurai deeper Kyo (Kamijyō Akimine), en tant qu'un des personnages centraux.
  • Il apparaît également dans Hyakka Ryouran Samurai Girl en tant que fille.
  • Il apparaît également dans le manga Gate 7(Clamp), en tant qu'un des personnages centraux.
  • Il apparaît également dans le manga Brave 10 (Shimotsuki Kairi), en tant qu'un des personnages centraux.
  • Il apparaît également dans le manga (adapté du jeux vidéo) Sengoku Basara en tant que l'un des personnages principaux.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Sanada Yukimura est aussi principalement apparu dans la série de Capcom Sengoku basara, où il était un des personnages principaux:

Il est également l'un des personnages des jeux Samurai Warriors 1, 2, 3 et C (戦国無双, Sengoku Musō) développé par Koei, ainsi que l'un des personnages du jeu Pokemon Conquest(Pokémon+Nobunaga Ambition).

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen R. Turnbull, The Samurai : a military history, Routledge,‎ 1996 (ISBN 9781873410387, présentation en ligne)
  2. a et b Louis Frédéric, Le Japon, entrée Sanada Nobushige (p. 946)
  3. Yukimura lui-même utilise cette appellation
  4. avant la bataille de Sekigahara, Tokugawa ne consistitue pas encore une menace pour le clan Toyotomi
  5. Dans son livre The Life of Shogun Tokugawa Ieyasu.