Monts Saïan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saïan (homonymie).
Monts Saïan
Carte de localisation des monts Saïan.
Carte de localisation des monts Saïan.
Géographie
Altitude 3 492 m, Mounkou Sardyk
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la Mongolie Mongolie
La Roche Suspendue, Saïan occidental, monts Ergaki.
Lac Gornykh Doukhov (littéralement « esprits de la montagne »), Saïan occidental, monts Ergaki.

Les monts Saïan ou massif des Saïan (russe : Саяны, Saïany) forment un massif montagneux du sud-ouest de la Sibérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il consiste en deux parties : le massif du Saïan oriental qui court sur environ 1 000 km du fleuve Ienisseï jusqu'au sud-ouest du lac Baïkal et le Saïan occidental qui prolonge à l'est le massif de l'Altaï sur une longueur d'environ 500 km. Le Saïan occidental est en Russie, le Saïan oriental à la frontière de la Russie et de la Mongolie. Le sommet le plus élevé du Saïan oriental est le Mounkou Sardyk (3 492 mètres) à la frontière russo-mongole et le sommet le plus élevé du Saïan occidental est le Kyzyl Taïga (3 121 mètres). La partie sud-est du Saïan oriental qui est limitée par le lac Khövsgöl se termine dans la province mongole de Hövsgöl.

Carte des massifs du Saïan et de l'Altaï.

Le nord est délimité par la haute montagne du plateau de Sibérie centrale, avec l'Alataou de Kouznetsk au nord-ouest. L'est est délimité par l'Angara et le lac Baïkal. Le sud est délimité par le bassin structurel de Touva dans les monts Tannou-Ola, l'ouest par l'Altaï avec la plaine de Sibérie occidentale au nord-ouest.

Des sommets et des lacs du massif situés au sud-ouest de la république de Touva naissent les rivières qui forment en aval l'un des plus puissants fleuves sibériens, l'Iénisseï, qui coule sur près de 4 000 km jusqu'à l'océan Arctique. C'est dans le Saïan occidental que l'Abakan prend sa source, tandis que l'Irkout, l'Iénisseï, le Kan, l'Oka, la Tchouna (appelée Ouda dans son cours supérieur) la prennent dans le Saïan oriental. Le Saïan occidental est traversé en son milieu par l'Iénisseï en direction sud-nord. On y trouve le réservoir de Saïano-Chouchensk et le réservoir de Krasnoïarsk qui se servent de la puissance des eaux de l'Ienisseï.

C'est au sud des monts Saïan que s'étend la république autonome de Touva et au nord la république de Khakassie et le kraï de Krasnoïarsk. Entre la Khakassie et Touva, un col traverse le Saïan occidental atteignant son point le plus élevé, le col de Saïan à 2 206 mètres d'altitude.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région était fermée aux étrangers du temps de l'Union soviétique jusqu'en 1944.

Source[modifier | modifier le code]