Minimum efficiency reporting value

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MERV (homonymie).

La cote minimum efficiency reporting value, plus connue sous le nom de cote MERV, est une échelle de mesure conçue en 1987 par l'American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE) pour mesurer l'efficacité des filtres à air. Cette échelle représentait « un bond en avant dans la précision et l'exactitude de la mesure de l'efficacité des filtres à air »[1].

Cette échelle a permis d'atteindre des améliorations à la santé tout en réduisant les coûts dans les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation. Par exemple, un filtre avec une cote MERV adéquate peut remplacer un filtre HEPA couteux et parfois inapproprié dans un système central à cause de la diminution de pression occasionnée par la densité du filtre HEPA. Des études ont démontré qu'un filtre avec un MERV moyen de 7 à 13 est presque aussi efficace pour éliminer les allergènes qu'un filtre HEPA beaucoup plus couteux à installer et à entretenir[2].

Les cotes MERV[modifier | modifier le code]

L'échelle est conçue pour indiquer la pire performance d'un filtre traitant des particules dans la gamme de 0,3 à 10 micromètres. La cote MERV va de 1 à 16. Les plus hautes cotes MERV correspondent à un pourcentage plus élevé de particules capturées à chaque passage, un filtre MERV 16 capturant plus de 95 % des particules sur la gamme de 0,3 à 10 micromètres.

MERV Grosseur minimum des particules Contaminants typiques contrôlés [2] Applications typiques [2]
1–4 > 10.0 μm Pollen, acariens de poussière, débris de cafard, poussière de ponçage, poussière de pistolet à peinture, fibres textiles, fibres de tapis Unités résidentielles d'air climatisé de fenêtre
5–8[3] 10.0–3.0 μm Moisissures, spores, débris d'acariens, les squames de chat et de chien, laque pour les cheveux, protecteur de tissu, aides dépoussiérage, préparation pour pouding Résidences moyennes, espaces commerciaux moyens, espaces de travail industriels
9–12 3.0–1.0 μm Legionella, poussière d'humidificateur, poussière de plomb, farine broyée, particules d'émission automatique, gouttelettes de nébulisation Résidences haut de gamme, espaces commerciaux haut de gamme, laboratoires d'hôpital
13–16 1.0–0.3 μm Bactéries, gouttelettes d'éternuement, huiles de cuisson, la plupart des poussières de fumée et d'insecticide, la plupart des poudres pour le visage, la plupart des peintures hôpitaux et salles de chirurgie
17–20[4] < 0.3 μm Virus, poussières de charbon, sel de mer, fumée Salles blanches de fabrication électronique et pharmaceutique

Bien que la plus petite cote MERV de chaque ligne n'ait aucune exigence en ce qui a trait au filtrage des particules dont la grosseur apparaît sur cette ligne, cette cote a une exigence plus grande que les cotes MERV inférieures pour le filtrage de toutes les grosseurs de particules. Par exemple, une cote MERV 13 n'a aucune exigence pour le filtrage des particules de 0.3 à 1.0 μm (le standard indique une exigence < 75 %) mais cette même cote a une exigence plus grande que la cote MERV 12 pour le filtrage des particules de 1.0 à 3.0 μm, de 3.0 à 10.0 μm, et > 10 μm. Toutes les autres cotes MERV de chaque ligne ont une exigence en ce qui a trait au filtrage des particules dont la grosseur apparaît sur cette ligne[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ron Wilkinson, « Air Filters: New Facilities, New Standard » (consulté le 2007-03-29)
  2. a, b, c et d « Residential Air Cleaners (2nd Edition): A Summary of Available Information », EPA (consulté le 2012-08-20). Table 2 shows the detailed requirements for each MERV level.
  3. ANSI/ASHRAE Standard 62.2-2007 requires a filter of at least MERV 6 efficiency for residential applications in the US.
  4. MERV values of 17–20 are not part of the official standard specification. These may be roughly equivalent to HEPA or ULPA filters (http://www.epa.gov/iaq/pubs/residair.html#Defining_Efficiency_and_Effectiveness) but the specifications are fundamentally different.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]