Mikhaïl Artsybachev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mikhaïl Artsybachev

alt=Description de l'image Mikhail Petrovich Artsybashev 2.jpg.
Naissance 1878
Décès 1927
Nationalité Drapeau : Russie
Profession
Écrivain

Mikhaïl Petrovitch Artsybachev (en russe : Михаи́л Петро́вич Арцыба́шев), né le 24 octobre du calendrier julien / 5 novembre 1878 dans le village de Dobroslavovka, près d'Akhtyrka, dans le gouvernement de Kharkov (Empire russe), mort le 3 mars 1927 à Varsovie (Pologne) est un écrivain et dramaturge russe, qui connut un extraordinaire succès populaire au début du XXe siècle avant d'être totalement censuré par le régime tsariste et de sombrer dans l'oubli, son oeuvre n'étant plus rééditée avant 1994.

Mikhaïl Petrovitch Artsybachev commença sa vie artistique par la peinture et réussit à transmettre son goût pour les arts plastiques à son fils Boris, qui fut un illustrateur de talent aux Etats-Unis.

"Sanine" est le roman le plus célèbre d'Artsybachev, qui causa un immense scandale, fut censuré dès sa publication en 1907 et mena son auteur jusqu'à l'émigration. Un néologisme apparut même, tiré du titre et du nom éponyme du héros principal de ce roman: le "saninisme". Ce terme, qui fut repris par des écrivains français ayant eu connaissance des oeuvres russes du début du XXe siècle (Blaise Cendras, par exemple, dans sa "Prose du Transsibérien") et qui plonge les lecteurs dans la consternation car ils n'ont pas accès aux sources, celles-ci ayant été censurées, ce terme signifie "léthargie de l'homme solitaire et désespéré, angoissé, cynique et érotomane, anarchiste, nihiliste, suicidaire..." En russe "saninisme" se dit "Saninechina" ("Саниншина"). Un demi-siècle auparavant, l'écrivain russe Gontcharov avait créé le roman "Oblomov", avec le héros éponyme, d'où est tiré le néologisme "oblomovisme", qui se dit en russe "Oblomovchina" ("Обломовшина"): Oblomov est devenu l'archétype de l'homme plongé dans la torpeur, la nostalgie, incapable de prendre le train de la modernité en marche, préférant traîner dans sa robe de chambre plutôt que de courir faire des affaires et préférant les rêves au réel... Il y a beaucoup d'oblomovisme dans le saninisme, il y a beaucoup d'Oblomov dans Sanine, au moins l'amour de la Russie idyllique, telle qu'elle est peinte dans les tableaux de Lévitan, dans les illustrations d'Ivan Bilibine, le merveilleux illustrateur des contes et légendes russes, des poèmes de Pouchkine. Le roman "Sanine" décrit avec luxuriance la nature du pays natal d'Artsybachev: la "petite Russie" (l'actuelle Ukraine), berceau de la civilisation russe. "Dobroslavovka", le village natal de l'auteur, signifie "bienveillante petite slave", expression qui peut désigner toutes les héroïnes de ce roman, débordantes de sensualité, d'énergie vitale, de spontanéité, sortes de naïades, de sirènes, de la mythologie païenne slave toujours vivace.

Sanine, le héros principal de ce roman, est un personnage nietzschéen, invitant au renversement des valeurs établies, avec une perpétuelle ironie, un cynisme qui révolte les conformistes et les réactionnaires. Il évoque la jouissance en termes crus et vrais, de manière bucolique, poétique, au-delà des carcans religieux et moraux.


Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres majeures de Mikhaïl Artsybachev sont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Mikhail_Artsybashev

http://bibliotheque-russe-et-slave.com/Livres/Artsybachev%20-%20L%27Epouvante.htm

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/artsybachev-mikhail-lepouvante.html


Sur les autres projets Wikimedia :