Michel Cressole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Cressole, né en 1948 et mort du sida le 25 septembre 1995, est un journaliste, essayiste et militant homosexuel français.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Après une enfance près de Roanne, Michel Cressole suit des études de lettres à Paris. Dans les années 1970, il milite au sein du FHAR.

En 1978, il entre au quotidien Libération, où il est critique de télévision, et auquel il collaborera jusqu’à sa mort[1]. Journaliste, il aborde plusieurs autres sujets, dont la mode[2].

Il tient une chronique dans L'Autre Journal (1990-1991). Il part en Afrique avec une photographe, Françoise Huguier, sur les traces de Michel Leiris qui avait participé à la mission Dakar-Djibouti en 1931-1933. Il écrit aussi pour Le Journal du sida. Il apparaît dans la série de films Les Cinéphiles de Louis Skorecki (il joue le personnage de Jean).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Deleuze, Éditions Universitaires, 1973
  • Qu'est-ce qu'ils ont de plus que nous, Cahiers du cinéma, 1983
  • Les Grands Chefs de Rhône-Alpes, Glénat, 1987
  • Une folle à sa fenêtre (recueil des chroniques parues dans L'Autre Journal), Cahiers Gay-Kitsch-Camp, 1990
  • Sur les traces de l'Afrique fantôme, avec Françoise Huguier, Éditions Maeght, 1991

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. « […] Michel Cressole avait redonné à la critique de mode ses lettres de noblesse, en l'incluant dans un cadre bien plus large que celui de la mode, parce qu'il écrivait également sur la littérature, le cinéma, l'art. » in : Laurence Benaïm, Azzedine Alaïa, le Prince des lignes, Paris, Grasset, coll. « Documents Français »,‎ octobre 2013, 160 p. (ISBN 978-2-246-81055-1, présentation en ligne), « Anatomie du temps », p. 119