Matthias Braun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braun.
La Vision de sainte Luitgarde, pont Charles (copie, l'original est au lapidarium de Prague).

Matthias Bernard Braun (en tchèque : Matyáš Bernard Braun, 24 février 1684, Sautens près d'Innsbruck - 15 février 1738, Prague) est un sculpteur actif en Bohême, l'un des plus remarquables du baroque tardif ou rococo dans la région.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthias Braun est le cinquième enfant de Jacob Braun et de Magdalena née Neureuter. Il fait son apprentissage à Salzbourg et en Italie (Venise, Bologne, Rome). Dans son œuvre, l'influence italienne est très présente et l'on retrouve la marque de Michel-Ange, Gian Lorenzo Bernini et des sculpteurs de l'école vénitienne du XVIIe siècle.

Un peu avant 1710, il arrive en visite à Prague, artiste déjà confirmé et s'installe peu après en Bohême, y trouvant épouse et amis. Sa première commande est un groupe statuaire pour le pont Charles, La Vision de sainte Luitgarde (en tchèque : Vidění sv. Luitgardy, 1710) qui est immédiatement admirée comme un chef-d'œuvre. Elle lui vaut de nombreuses autres commandes de la part des ordres religieux et de la noblesse tchéco-allemande.

Aux alentours de 1725, son atelier emploie six journaliers et lui rapport un revenu de 900 guldens. Cependant, atteint de tuberculose, il ne peut plus supporter le travail de la taille de la pierre et se contente, par la suite, de réaliser ébauches, dessins et esquisses, ne faisant que superviser l'exécution par ses assistants et collaborateurs. Père de cinq enfants, aucun ne prend sa relève quand il décède en 1738.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La réalisation la plus célèbre est sans conteste la série allégorique des vices et des vertus pour l'hôpital de Kuks en Bohême, commande du comte Franz Anton von Sporck. Dans le parc de l'hôspital de Kuks, il sculpte également quarante statues de géants ou autres figures directement dans le grès affleurant.

À Prague[modifier | modifier le code]

En Bohême[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Neumann, Jaromír: Český barok. Praha: Odeon 1968, 2.vyd. 1975
  • Poche, Emanuel: Matyáš Bernard Braun, sochař českého baroka a jeho dílna. Praha: Odeon 1986
  • Blažíček, Oldřich J.: Sochařství vrcholného baroka v Čechách, v: Dějiny českého výtvarného umění, díl II/2. Praha 1989
  • Kořán, Ivo: Karlův most. Praha: Odeon 1989.
  • Hoferica, Jilji: 3x Mathias Bernard Braun. Praha 2012
  • Hoferica Jilji: Mathias Braun a Georg Patzak. Praha 2013
  • Hoferica Jilji: Mathias Braun (1684 -1738) and Ignac Rohrbach (1690 - 1746). London 2012