Ferdinand Tietz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tietz.
Statue de Tietz dans le parc du palais de Trèves

Adam Ferdinand Tietz, ou Dietz, baptisé le 5 juillet 1708 à Holtschitz en Bohême et mort le 17 juin 1777 au château de Seehof en Franconie, est un sculpteur allemand rococo de l'ère baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferdinand Tietz est le deuxième fils du sculpteur Johann Adam Dietz (il change son nom plus tard en Tietz) et devient, après avoir fait son apprentissage avec ses frères à l'atelier paternel, l'élève de Matthias Braun. Il collabore ensuite à partir de 1736 avec Balthasar Neumann à Wurtzbourg. Sa première œuvre individuelle reconnue sont les sculptures du maître-autel de l'église de Gaukönigshofen. Tietz fut sculpteur à la cour de cinq princes-évêques: les cours de Bamberg (1749-1784), Wurtzbourg (1736-1754), de Trèves[1], à partir de 1754, puis de Spire et de Cologne. Il retourne à la cour de Bamberg à partir de 1760. Il est au service de six évêques successifs, dont trois issus de la famille de Schönborn.

On remarque nombre de ses œuvres dans les musées de Nuremberg et de Wurtzbourg, dix statues dans la chapelle du château de Malberg, les statues de la roseraie de Bamberg, et deux sculptures dans le jardin du musée apothicaire de Bad Münstereifel.

Les statues du parc du château de Veitshöchheim (1763-1768) et du château de Seehof (1762-1768) sont considérées comme ses chefs-d'œuvre.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il sculpte différents éléments de la basilique Saint-Paulin de Trèves

Source[modifier | modifier le code]