Matelas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un matelas capitonné.

Le matelas est une pièce d'ameublement utilisée par des personnes pour s'allonger. C'est un élément de confort en matière de sommeil. Il est généralement associé à un lit via un ou plusieurs sommiers. Le terme « matelas » résulte de la francisation de l'arabe matrah.


Types de matelas[modifier | modifier le code]

Les matelas peuvent être fabriqués de multiples manières, à l'origine en bourrant des sacs de paille, de laine, de crin, de feuille de maïs, de son, etc. On trouve aussi au Moyen Âge des matelas en coton, laine, voire en plumes, confortables mais plus onéreux[1].

De nos jours, les matelas les plus couramment fabriqués sont constitués de :

  • mousse
  • ressorts
    • biconiques (de forme évasée à chaque extrémité et resserrée au centre) ;
    • ensachés (enfermés individuellement dans un petit sac) ;
    • à fil continu (pour un maximum de fermeté).
  • latex
    • mélange de latex de synthèse pour assurer la durabilité et de latex naturel pour une meilleure élasticité ;
    • 100 % latex naturel (au moins 85 % de latex issu de la sève de l'hévéa brasiliensis).
  • laine
    • les matelas sont fabriqués par des artisans et à la main ;
    • le choix d'un matelas laine, crin et ressorts est la solution la plus utilisée dans le secteur de la literie haut de gamme.

On trouve également des matelas pneumatiques, gonflables, faits d'une enveloppe en matière plastique, utilisés en général pour le camping et aussi parfois sur la plage comme embarcation de fortune.

Enfin, il existe des matelas constitués d'une mousse dense et très fine (karrimat), qui sont légers, peu encombrants, et donc transportables à dos d'homme. Pour améliorer le confort de ces matelas de randonnée, une société américaine a inventé le matelas auto-gonflant (ex : therm-a-rest™), de faible encombrement, qui reprend de lui-même du volume en ouvrant une valve adaptée, et que le campeur peut amener à un volume correct en les gonflant un peu plus par son souffle.

On appelle l'âme d'un matelas, ou cœur, le constituant principal du matelas (latex, mousse ou ressorts). L'âme est habillée de plateaux constitués de différentes couches de garnissage (capitonnage en bourrelets ou rembourrage) et est enveloppée d'un coutil (tissu en coton, lin, polyester, parfois associé à des traitements anti-bactérien, anti-acariens ou feu retardant). Le matelassage du coutil peut être différent d'une face à l'autre  : on parle alors de face hiver lorsque les composants utilisés conservent la chaleur (comme la laine) et de face été lorsque ceux-ci procurent de la fraîcheur (comme le coton ou le lin plus léger). Une étiquette de la marque du fabricant est généralement présente sur la face hiver.

Un matelas est naturellement associé à un sommier. La qualité du couchage dépend donc non seulement du choix du matelas mais aussi du choix du sommier qui lui servira de base (un sommier supportant 1/3 de l'effort mécanique).

Les matelas sont généralement classés selon leur confort: équilibré (ou médium), ferme, très ferme et extra-ferme.

Quelques marques[modifier | modifier le code]

  • Marques principales en France  :
    • André Renault (groupe Hilding Anders)
    • Benoist Belle Literie
    • Biosense Bedding
    • Coreme,
    • Bultex (groupe COFEL/Recticel)
    • Davilaine Belle Literie
    • Dunlopillo (groupe CAUVAL)
    • Épéda (groupe COFEL/Recticel)
    • Le Lit National
    • Maliterie Belle Literie
    • Mérinos (groupe COFEL/Recticel)
    • Onrev Belle Literie
    • Sealy
    • Simmons (groupe CAUVAL)
    • Technilat Belle Literie
    • Treca (groupe CAUVAL)
    • Wifor (groupe Hilding Anders)

Marques principales en Suisse :

  • Bico (groupe Hilding Anders)
    • Billerbeck (groupe Hilding Anders)
    • Happy (groupe Hilding Anders)
    • Riposa (Famille Schnellmann)
    • Robusta
    • Roviva
    • Superba (groupe COFEL/Recticel)
  • Marques principales au Maroc :
    • Matisar
    • Dolidol
    • Richbond
  • Marques principales de la literie de luxe :
    • Savoir Beds
    • Hästens
    • Vi-Spring

Recyclage[modifier | modifier le code]

Un des problèmes posés par nombre de matelas modernes (ceux contenant des mousses synthétiques notamment) est la difficulté à recycler tous leurs composants et le caractère polluant de certains de ces composants. Ils sont difficiles à incinérer et représentent une source d'instabilité des sols de décharges ou de centres d'enfouissement spécialisés.

Par contre, les matelas de laine et les sommiers tapissiers traditionnels sont recyclable à 100 %. Lorsque les caractéristiques fonctionnelles de ces pièces de literie se sont dégradées, elles sont reprises par l'artisan qui les a fabriqués et qui réutilise tous les matériaux constituants pour fabriquer un nouveau matelas ou un nouveau sommier qui aura les mêmes qualités que le neuf. Ce processus de recyclage peut se réitérer de très nombreuses fois. Mais ces produits de literie traditionnels représentent une trop petite part du marché.

En France, de manière générale,la filière de recyclage pour la literie est très peu développée, contrairement à ce qui se fait au Canada, en Allemagne ou en Scandinavie. Pourtant, on estime à 5 millions le nombre de literies qui pourraient être recyclées chaque année en France, ce qui en fait un marché potentiellement lucratif[2]. Mais le manque d'écoconception rend la déconstruction complexe. Le traitement de literies ou de matelas est une opération encore peu mécanisable qui fait nécessairement appel à une importante main d'œuvre. Le coût de collecte est en outre très important, notamment en coût carbone (nombreuses collectes par camion). La responsabilité élargie des producteurs initialement prévue pour 2011 et repoussée en 2012 commence à prendre en compte de manière plus précise ce type de produit[3]. Le décret 2012-22 du 6 janvier 2012[4] corrige ce retard et impose depuis sa publication un calendrier d'obligation de recyclage de ces produits d'ameublement, étalant de 2012 à 2015 les obligations des professionnels aussi bien que des particuliers. Ce décret fixe notamment les conditions de collecte et de traitement des literies, l'organisation nécessaire pour parvenir à l'objectif assigné pour 2015  : un taux de réutilisation et de recyclage de 45 % pour les déchets d'éléments d'ameublement ménager (particuliers) et de 75 % pour les déchets d'éléments d'ameublement professionnel.

Surmatelas[modifier | modifier le code]

Un surmatelas (ou « sur-matelas ») est une pièce de tissu, épaisse de quelques centimètres, qui peut être posée sur le matelas pour en améliorer le confort ou la fermeté. Au Moyen Âge, il s'agit de la couette qui est composée de plumes et plumettes, les personnes au lit dormant par dessus et non dessous comme aujourd'hui[1].

Les surmatelas peuvent avoir des fonctions médicales spécifiques (surmatelas d’aide à la prévention de l’escarre ou surmatelas contre le mal de dos) ou des fonctions de contrôle de la température de l'environnement du sommeil (surmatelas thermorégulé)[5].

Ils sont généralement en mousse (notamment en mousse à mémoire de forme), mais aussi en duvet ou en laine. Les marques du secteur du luxe utilisent généralement le crin en association avec d'autres matériaux naturels (laine, cachemire, soie, ...)

Qualités[modifier | modifier le code]

Selon une étude réalisée par le Professeur Touchon, neurologue au CHU de Montpellier, le changement de literie tous les 10 ans (période au bout de laquelle la literie a perdu 30 % de ses qualités d’origine) permet de réduire le temps d’endormissement de 57 minutes à 25 minutes et de gagner 53 minutes de sommeil par nuit (le couchage usagé influe sur l’indépendance de couchage, le dormeur se retournant en moyenne 40 fois par nuit, ce qui constitue pour un couple 80 occasions de se réveiller)[6]. Cependant, certaines marques très haut de gamme proposent une literie garantie jusqu'à 25 ans ayant toutes les propriétés requises pour assurer un couchage de qualité pendant cette période, voire bien au-delà.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Danièle Alexandre-Bidon, exposition « Au lit au Moyen Âge ! » dans la Tour Jean-sans-Peur, 2011
  2. [1]Le recyclage de la literie repose sur un matelas d'or, "La Tribune"
  3. Recyclage des matelas : un marché de 5 millions de literies par an, en France, Actu-Environnement, 24 janvier 2011
  4. [2]Textes officiels, Legifrance, 6 janvier 2012
  5. Surmatelas : 10 bonnes raisons de le choisir - Ensemble Literie, 25 mars 2011
  6. Pr J. Touchon, « Sommeil et literie » étude du CHU de Montpellier, service d'exploitations fonctionnelles du système nerveux, 1992

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]