José White Lafitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José White en 1856 après avoir reçu le 1er premier de violon au Conservatoire de Paris

José Silvestre White Lafitte (né le 17 janvier 1836 à Matanzas, Cuba et mort le 15 mars 1918 à Paris, France), est un violoniste et compositeur cubain. Son père Don Carlos White est espagnol et sa mère est afro-cubaine[1].

Il reçoit ses premières leçons de musique de son père, un violoniste amateur. Il donne son premier concert à Matanzas le 21 mars 1854, où il est accompagné par le pianiste et compositeur américain Louis Moreau Gottschalk, qui l'encourage à poursuivre ses études de violon à Paris et lui donne de l'argent pour le voyage[2]. José White étudie au Conservatoire de Paris de 1855 à 1871 et y est très soutenu par Rossini. De 1877 à 1889 il est le directeur du Conservatoire impérial de Rio de Janeiro, après quoi il retourne à Paris pour y passer ses dernières années. Le célèbre Stradivarius Chant du cygne de 1737 a été son instrument.

Son œuvre la plus connue est La Bella Cubana, une habanera. White a aussi écrit un concerto virtuose pour violon, enregistré sur le label Columbia.

Références[modifier | modifier le code]

  1. José Silvestre White, compositeur, violonsite et professeur afro-cubain, Afri-Classical.com
  2. Josephine Wright, "Violinist José White in Paris, 1855-1875", dans Black Music Research Journal, Vol. 10, no 2, Fall 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]