Marie d'Avaugour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie d'Avaugour, duchesse de Montbazon

Marie d'Avaugour ou Marie de Bretagne, (1610 - 28 avril 1657), fille de Claude d'Avaugour, comte de Vertus et de Catherine Fouquet, mariée le 5 mars 1628 avec Hercule de Rohan, prince de Guéméné, duc de Montbazon, de 42 ans son aîné et dont elle eut deux enfants :

Hercule de Rohan, gouverneur de Paris, était veuf lorsqu'il épousa la fille du comte de Vertus. Il avait plusieurs enfants d'un autre lit, dont, entre autres la duchesse de Chevreuse, de sorte que Mme la duchesse de Montbazon était belle-mère de la duchesse de Chevreuse, quoique dix ans plus jeune que sa belle-fille.

Toutes deux ayant intrigué contre le roi, elles furent exilées lors de la Fronde.

La duchesse de Montbazon était connue pour son avarice mais aussi pour sa beauté éblouissante.

Ses contemporains comparaient sa beauté à celle des statues antiques. Elle fut l'objet des commentaires de tous les mémorialistes de son époque :

  • Le cardinal de Retz l'a jugée bien sévèrement ; « Mme de Montbazon était d'une très grande beauté. La modestie manquait à son air. Sa morgue et son jargon eussent suppléé, dans un temps calme, à son peu d'esprit. Elle eut peu de foi dans la galanterie, nulle dans les affaires. Elle n'aimait rien que son plaisir et, au-dessus de son plaisir, son intérêt. Je n'ai jamais vu personne qui eût conservé dans le vice si peu de respect pour la vertu. ».
  • « La vie de la duchesse de Montbazon fut obscure, et ses mœurs et sa tête mal timbrée avaient beaucoup fait parler d'elle », Saint-Simon, 260, 109.

La duchesse de Montbazon est évoquée dans une chanson populaire, Y avait dix filles dans un pré (voir aussi la Du Maine).