Maria Răducanu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Răducanu.

Maria Răducanu, née le 3 novembre 1967 à Huși dans le judet de Vaslui[1], est une chanteuse et compositrice d'ethno-jazz[2] roumaine, autodidacte musicale[3], remarquée pour le spectre de sa voix[4],[5] et considérée comme représentative du nouveau jazz roumain[6]. Son répertoire mélange[7] le jazz à la musique folklorique roumaine[8], aux chansons de Maria Tănase[9], à laquelle elle a été comparée[5], mais aussi au fado[10] et à la musique européenne du XVIe siècle[11]. Elle a également prêté sa voix à Ariel dans le doublage roumain du film La Petite Sirène des Studios Disney.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Pe vale (La Strada Music) avec Vlaicu Golcea (double basse) et Sorin Romanescu (guitare) (Prix du meilleur album de jazz de l'année, revue Societatea Nationala de Radiodifuziune[12])
  • 2002 : Colinde (La Strada Music) avec Vlaicu Golcea (double basse) etd Sorin Romanescu (guitare)
  • 2003 : Viata Lumij avec Mircea Tiberian Quartet
  • 2004 : Lumini (La Strada Music) avec Mircea Tiberian (piano)
  • 2005 : Cantece din Rasarit / Chants du Levant (Institut Français de Bucarest) avec Jan Roder (basse)
  • 2005 : La Tarara – Chansons Espagnoles (Arbore Sonor) avec Maxim Belciug (guitare)
  • 2005 : Troika – Chansons Russes (Arbore Sonor) avec Maxim Belciug (guitare)
  • 2008 : Pure Music (The End Film) avec Krister Jonsson (guitare)
  • 2010 : Ziori (Tzadik) avec Marc Ribot (guitares, basse) et Nicolai Adi Chiru (2e guitare)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ro) « Interviu cu Maria Raducanu », Castelul Bran,‎ February 9, 2009 (consulté le 5 janvier 2011)
  2. (en) « Wall to wall behin the wall », Romanian Cultural Institute New York (consulté le 6 janvier 2011)
  3. (ro) « Maria Raducanu: cant asa cum traiesc », 121,‎ March 22, 2006 (consulté le 5 janvier 2011)
  4. (en) « Maria Raducanu », Timeout (consulté le 6 janvier 2011)
  5. a et b (en) Virgil Mihaiu, « Maria Raducanu », Steaua,‎ 2007 (consulté le 6 janvier 2011)
  6. (ro) « Maria Răducanu “i-a vrăjit” pe suceveni cu vocea ei », News Bucovina,‎ 17 avril 2009 (consulté le 5 janvier 2011)
  7. (ro) Ioan Cristescu, « Muzica: Maria Raducanu si muzica straveche », ZF,‎ 1er juillet 2005 (consulté le 6 janvier 2011)
  8. (ro) « România frumoasă : Maria Răducanu », Surpriza,‎ 6 août 2010 (consulté le 6 janvier 2011)
  9. (en) Jaime Menchen, « Maria Tănase, Renewer of Romanian Folk Music », Stakeholders in Action (consulté le 6 janvier 2011)
  10. (ro) Gabriela Melinescu, « Poetica jazz-ului românesc », Romania literară (consulté le 6 janvier 2011)
  11. (ro) « Cântece din peninsula siberică, cu Maria Răducanu și Maxim Belciug », Artboom (consulté le 6 janvier 2011)
  12. (ro) Alex Imreh, « Vlaicu Golcea – muzician de jazz, sound designer, producător », Alex Imreh,‎ 16 décembre 2010 (consulté le 7 janvier 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]