Marcus Antonius Creticus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marc-Antoine (homonymie).

Marcus Antonius Creticus (Ier siècle av. J.-C.) est un homme politique romain, le père du triumvir Marc Antoine.

Membre de la gens plébéienne des Antonii, qui se disait descendre d'Anton, fils d'Hercule, Marcus Antonius était le fils de Marcus Antonius Orator, consul de la République romaine en 99 av. J.-C.. Il fut préteur en 74 av. J.-C. et, un an plus tard, il reçut de la part du Sénat une commission extraordinaire afin de libérer la mer Méditerranée des pirates et aida ainsi Pompée Magnus dans ses guerres contre le roi du Pont Mithridate VI. Toutefois, il ne prit pas au sérieux sa tâche importante et échoua dans sa charge. Par exemple, il délaissa les provinces qu'il était censé protéger des vols, préférant s'occuper de la Crète qui s'était alliée avec les pirates. Ainsi, il attaqua les Crétois mais ceux-ci se révoltèrent et Marcus Creticus n'eut la vie sauve qu'en signant un traité de paix honteux. C'est pour cette raison qu'on lui attribua, pour se moquer de lui, le surnom de Creticus, qui signifie le Vainqueur de la Crète. Il mourut quelques mois plus tard, en 72 ou en 71 av. J.-C., en Crète. On retient aujourd'hui de lui qu'il fut un noble incompétent et avare.

Il avait épousé Julia Antonia, la fille de Lucius Julius Caesar III et la cousine éloignée de Jules César, et en eut trois fils qui restèrent dans l'histoire :