Manuel Rocha Iturbide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Manuel Rocha Iturbide est né en 1963 au Mexique, il est un compositeur et artiste sonore mexicain.

Il est le fils de la photographe Graciela Iturbide.

Biographie[modifier | modifier le code]

Manuel Rocha Iturbide est né en 1963 à la ville de Mexico, il a commencé ses études musicales à l’âge de 13 ans. En 1983, après avoir étudié, pédagogie musicale a Lyon en France (La méthode Edgar Willems) pendant un an, il a décidé de commencer sa carrière comme compositeur à l’école nationale de musique à l’université de Mexico. L’académisme extrême dans cette institution l'incite à explorer d’autres parcours créatifs comme la photographie dans « l’atelier des lundis », un espace dirigé par Pedro Meyer, le pionnier de la photographie digitale au Mexique. En 1988 il commence à utiliser la vidéo dans ses œuvres et en 1989 il réalise sa première sculpture sonore dans l’exposition “14 artistes autour de Joseph Beuys” à Mexico, autour d’importants artistes mexicains de sa génération comme Gabriel Orozco. En 1989 Rocha Iturbide voyage aux États-Unis, à l’université de Mills College pour suivre un MFA, en musique électronique. Dans cette Université, il compose “Frost Clear”, une œuvre pour frigidaire amplifié, contrebasse et sons électroniques qu’il a joué au cours des années dans importants festivals internationaux comme le “San Francisco electronic music festival” en 2006. En 1991, Rocha Iturbide voyage en France où il a étudié et travaillé comme chercheur à l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), et où il réalise sa thèse doctorale (à l’Université de Paris VIII sur la synthèse granulaire et la Mécanique Quantique en rapport avec le son). Dans ces années en France (1991-1996), il a travaillé avec Curtis Roads et avec Barry Truax, les deux plus importants pionniers de la synthèse granulaire par ordinateur. En 1999 le président du jury dans la défense de sa thèse doctorale l'a reconnu pionnier de la musique par ordinateur, Jean-Claude Risset (le titre de sa thèse était : “Les techniques granulaires dans la synthèse sonore”). L’influence de cette importante recherche peut être observée dans différents travaux de musique électroacoustique de ce compositeur :

_ “Transiciones de Fase” pour quatuor à cuivres et sons électroniques (crée à l’IRCAM en 1994)

_ “SL-9 pour sons fixés” (1994)

_ “Moin Mor” pour sons fixés” (1995)

_ etc...

À son retour au Mexique, après 7 ans d’exil de son pays natal, Manuel Rocha Iturbide a dédié son travail à développer des œuvres dans le champ de l’art sonore, devenant un des principaux promoteurs de ce langage interdisciplinaire au Mexique. Sa première œuvre importante a été “Ping-Roll”, une table d’aluminium avec des haut-parleurs au-dessus et plus de 60 balles de ping-pong qui font une interaction avec des sons continus produits par des ondes sinusoïdales de différentes fréquences, en sautant et puis en roulant. Cette sculpture sonore a été exposée dans la biennale de Sydney en 1998. Après cette date, le travail de Manuel Rocha Iturbide a été relié à l’art sonore et à la musique électroacoustique où il a obtenu d’importantes mandats. Récemment il a composé une œuvre pour le renommé quatuor Arditti, la composition Tetraktis pour quatuor à cordes et sons électroniques qui a été créée au Palais de Baux Arts de la ville de Mexico. D’autre part, Rocha Iturbide a travaillé beaucoup aussi pour diffuser l’art sonore et la musique électroacoustique au Mexique et en Amérique Latine. Il a été le cofondateur et commissaire du festival international d’art sonore au Mexique (1999-2002). Finalement, ce créateur interdisciplinaire a aussi dédié son travail à la recherche en écrivant d’importants articles sur l’histoire de la musique électroacoustique mexicaine, l’esthétique dans l’art sonore, la musique expérimentale, etc.

Compositions électroacoustiques importants[modifier | modifier le code]

  • Avidya pour sons fixés. 1989.
  • Atl pour sons fixés. 1990.
  • Frost Clear pour frigidaire, contrebasse et sons fixés. 1990.
  • Transiciones de Fase pour quatuor à cuivres et sons électroniques. 1994. (Elle a obtenu un prix au festival-synthèse de Bourges).
  • Moin Mor pour sons fixés. 1995. (Elle a obtenu un prix au festival-synthèse de Bourges).
  • Semi No Koe pour flûte et sons fixés. 2001.
  • Cantos Rituales pour sons fixés. 2003.
  • B-36-A pour 19 pistes digitales. 2004. Commission pour le projet Oasis Sonoro.
  • Purusha-Prakrti pour sons fixés 2005. Commission du IMEB et gagnante du premier prix au festival-synthèse de Bourges..
  • Light and Dust pour hautbois et sons fixés. 2006.

Œuvres d’art sonore importants[modifier | modifier le code]

  • (+ * -) = - Sculpture sonore. 1989.
  • Ligne d'abandon œuvre sonore conceptuelle en collaboration avec Gabriel Orozco. 1994.
  • ”Mecanismos de absolución de deshechos” Installation sonore. 1997.
  • Rebicyling Installation sonore. 2000.
  • El eco esta en todas partes Installation sonore. 2003. Commissions pour la Collection d’art JUMEX.

Expositions importants[modifier | modifier le code]

Manuel Rocha Iturbide réalise des expositions individuelles à la foire ARCO 99 de Madrid Espagne, la galerie Surge à Tokyo Japon, l’espace d’art Avatar à Québec Canada en 2002, etc. Expositions collectives dans la galerie Crusel à Paris France, 1993; Artists Space à New York en 1997; Biennalle de Sydney en 1998; Puddles Artists-Initiative links à Tokyo Japon, 2003; Colección Jumex en 2003 et 2006; Musée des Beaux Arts à Caracas Venezuela en 2003, le Koldo de Mitxelena à San Sebastián Espagne en 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]