Mannus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les fils de Mannus par Carl Larsson

Mannus (« homme ») est le fils de Tuisto et l'ancêtre des peuples germaniques, selon Tacite, qui, dans La Germanie, évoque les croyances des Germains au Ier siècle :

« [Les Germains] célèbrent en d'antiques poèmes [...] le dieu Tuisto né de la terre et son fils Mannus ancêtre de leur nation ; ils attribuent à Mannus trois fils, les fondateurs, dont les riverains de l'Océan ont pris leur nom d'Ingaevones, les peuples du centre ceux d'Hermiones, et les autres d'Istaevones. »
—Tacite, La Germanie (II), traduction de Jacques Perret[1]

La succession père-fils-trois fils évoque celle qui apparaît dans la cosmogonie nordique, avec Búri-Burr-Odin/Vili/[2].

Mannus a été rapproché de Manu, dont le nom a la même signification, et qui est, selon certains textes védiques, l'« ancêtre de l'humanité »[3]. Le mythe pourrait donc trouver son origine à l'époque indo-européenne[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Perret, Jacques, traduction de : Tacite. La Germanie. 6e tirage revu et corrigé. Paris : Les Belles lettres, 2003. (Collection des Universités de France). ISBN 2-251-01273-7.
  2. a et b Simek, Rudolf. Lexikon der germanischen Mythologie. 3., völlig überarb. Auflage. Stuttgart : Kröner, 2006. (Kröners Taschenausgabe ; 368). ISBN 3-520-36803-X.
  3. Gonda, Jan. Les religions de l'Inde. Trad. de l'allemand par L. Jospin. 1, Védisme et hindouisme ancien. Paris : Payot, 1979. (Payothèque). P. 211. ISBN 2-228-50240-5.