Manu (védisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manu.

Dans l'hindouisme, Manu est le premier humain sur Terre. Il est comparable à Adam pour un occidental[1]. Il est associé au dieu Vishnou et son avatar: Matsya, le poisson, pour avoir remis la vie sur Terre[2]. Suivant les époques du temps hindou, il y a un nombre infini de Manu, un étant présent à chaque nouvel âge du Kali Yuga. Manu est aussi célèbre pour avoir écrit les Lois de Manu ou Manava Dharma Shastra un livre antique très connu sur le sous-continent indien qui donne pour les fidèles les devoirs, les lois à suivre.

Helena Blavatsky dans son Glossaire théosophique[3] définit ainsi le terme :

« MANU (sans.) : Le grand législateur indien. Le nom provient de la racine sanskrite man "penser" – l'humanité en réalité, mais il représente Svâyambhuva, le premier des Manus, qui jaillit de Svâyambhu, "l'auto-existant", d'où le Logos, et le progéniteur de l'humanité. Manu est le premier Législateur, presque un être divin.
MANU SVAYAMBHUVA (sans.) : L'homme céleste. Adam Kadmon, la synthèse des quatorze Manus.
MANUS (sans.) : Les quatorze Manus sont les protecteurs ou gardiens des cycles raciaux dans un Manvantara, ou Jour de Brahmâ. Les Manus primordiaux sont au nombre de sept ; ils deviennent quatorze dans les Purânas. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 278, ISBN 0816073368
  2. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 129, ISBN 8170945216
  3. Helena Blavatky, Glossaire Théosophique, version pdf, p. 253