Manu (védisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manu.

Dans l'hindouisme, Manu est le premier humain sur Terre. Il est comparable à Adam dans les religions Abrahamiques [1]. Il est associé au dieu Vishnou et son avatar: Matsya, le poisson, pour avoir remis la vie sur Terre[2]. Manu est aussi célèbre pour avoir écrit les Lois de Manu ou Manava Dharma Shastra un livre antique très connu sur le sous-continent indien qui donne pour les fidèles les devoirs, les lois à suivre.

Selon les Purana, il y a 14 périodes de Manu (manvantara) au cours d'un kalpa[3].

Helena Blavatsky dans son Glossaire théosophique[4] définit ainsi le terme :

« MANU (sans.) : Le grand législateur indien. Le nom provient de la racine sanskrite man "penser" – l'humanité en réalité, mais il représente Svâyambhuva, le premier des Manus, qui jaillit de Svâyambhu, "l'auto-existant", d'où le Logos, et le progéniteur de l'humanité. Manu est le premier Législateur, presque un être divin.
MANU SVAYAMBHUVA (sans.) : L'homme céleste. Adam Kadmon, la synthèse des quatorze Manus.
MANUS (sans.) : Les quatorze Manus sont les protecteurs ou gardiens des cycles raciaux dans un Manvantara, ou Jour de Brahmâ. Les Manus primordiaux sont au nombre de sept ; ils deviennent quatorze dans les Purânas. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 278, ISBN 0816073368
  2. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 129, ISBN 8170945216
  3. (fr) Dictionnaire Héritage du Sanscrit de Gérard Huet (en ligne)
  4. Helena Blavatky, Glossaire Théosophique, version pdf, p. 253