Macaque rhésus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rhésus.

Macaque rhésus

Description de cette image, également commentée ci-après

Un mâle dominant Macaca mulatta (Photo Bernard Thierry).

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Famille Cercopithecidae
Sous-famille Cercopithecinae
Genre Macaca

Nom binominal

Macaca mulatta
(Zimmermann, 1780)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Macaque rhésus[1] (Macaca mulatta), aussi appelé Singe rhésus ou Bandar, est l'une des espèces de singes les plus connues de l'Ancien monde.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

C'est un macaque typique, commun dans tout l'Afghanistan, jusqu'en Inde septentrionale et en Chine méridionale. Les macaques rhésus atteignent une longueur de 64 centimètres, avec une queue atteignant 30 centimètres. Les mâles pèsent en moyenne 7,7 kg et les femelles 5,3 kg[2]. Ils ont une couleur brune à grise et leur visage est rosé .

Animal de laboratoire[modifier | modifier le code]

Relativement facile à élever en captivité, le singe rhésus a été souvent utilisé pour des recherches médicales ou biologiques. Outre les expériences sur le sang, il a servi dans les expériences bien connues du psychologue Harry Harlow dans les années 1950 sur la privation maternelle. La NASA lança des macaques rhésus dans l'espace durant les années 1950 et 60.

En janvier 2000, le rhésus est devenu le premier primate cloné avec la naissance de Tetra. Janvier 2001 vit la naissance de ANDi, le premier primate transgénique. ANDi porte des gènes étrangers issus d'une méduse.

La plupart de nos connaissances sur le comportement sauvage du macaque rhésus viennent des études menées dans une colonie fondée sur l'île de Cayo Santiago par le Centre de recherche caribéen sur les primates de l'Université de Porto Rico. Il n'y a aucun prédateur sur cette île, et la présence humaine n'y est autorisée que pour les recherches scientifiques.

Dans la nature[modifier | modifier le code]

Un groupe de rhésus dans l'enceinte d'un temple en Inde.

Habitant les zones arides et les terrains découverts, les macaques rhésus peuvent aussi se trouver dans les prairies, les régions boisées et dans des régions montagneuses jusqu'à 2 500 mètres d'altitude. On dit qu'ils sont de bons nageurs et apprécient cette activité. Les rhésus sont connus pour leur tendance à se déplacer des espaces ruraux vers les secteurs urbains, venant chercher les aumônes ou les ordures des humains. Ils sont devenus de vrais parasites dans certaines zones comme la ville de New Delhi, par exemple, où ils sont perçus comme un risque possible pour la sécurité et la santé publiques.

Vivant le jour, les rhésus sont aussi bien terrestres qu'arboricoles. Ils sont pour la plupart herbivores et se nourrissent de feuilles, d'aiguilles de pins, de racines et occasionnellement d'insectes ou de petits animaux. Ces singes ont développé des poches de stockage dans leurs joues, ce qui leur permet d'emmagasiner de la nourriture et de s'enfuir pour manger les morceaux récoltés plus tard, lorsqu'ils sont en sécurité.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Femelles et jeunes rhésus à Bharatpur (Rajasthan).

La gestation dure en moyenne 166,5 jours (données recueillies sur 700 naissances vivantes en captivité où les dates sont sûres). Les femelles les plus âgées ayant des gestations plus longues et des petits plus lourds, les autres critères comme le sexe du petit, la période de l'année ou l'identité paternelle n'ayant pas d'incidence sur la durée de gestation.

Organisation sociale[modifier | modifier le code]

Comme les autres macaques, les groupes de rhésus comprennent des mâles et des femelles. Le groupe peut compter jusqu'à 180 individus mais la moyenne se situe à une vingtaine. Les femelles sont 4 fois plus nombreuses que les mâles. La hiérarchie sociale est matriarcale (ou matrilinéaire), le rang de chacun dépend de son lien de parenté avec la femelle dominante. Le soin des plus jeunes et la surveillance du territoire sont partagés par les membres du groupe. Si les femelles sont plus ou moins placides, les mâles sont plus turbulents. Les macaques rhésus sont considérés comme des singes bruyants. Le singe qui découvre de la nourriture va normalement avertir le groupe par des cris spécifiques mais on a pu constater que des jeunes ou des dominés évitent de le faire si leur découverte n'a pas été observée par d'autres.

Habitat[modifier | modifier le code]

Macaca mulatta range.jpg


Classification[modifier | modifier le code]

Il y a diverses sous-espèces de rhésus :

  • Macaca mulatta mulatta
  • Macaca mulatta villosa
  • Macaca mulatta vestita
  • Macaca mulatta lasiota
  • Macaca mulatta sanctijohannis
  • Macaca mulatta brevicauda

Éponymie[modifier | modifier le code]

Le singe rhésus est surtout célèbre par le nom qu'il a donné à un système de groupe sanguin, du fait d'une communauté antigénique entre les globules rouges du singe et les globules rouges humains.

Voir l'article principal Groupe sanguin et l'article groupe Rhésus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diversité génétique et évolution des Gammaherpesvirinae de primates. Dans la revue Virologie. Volume 11, Numéro 1, 43-62, Janvier-Février 2007. Lire le résumé en ligne
  2. http://pin.primate.wisc.edu/factsheets/entry/rhesus_macaque

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gerald MS, Waitt C, Little AC & Kraiselburd E, 2007. Females Pay Attention to Female Secondary Sexual Color: An Experimental Study in Macaca mulatta. International Journal of Primatology 28 : 1-7.
  • Matheson MD, 1999. Social Contact Following Severe Aggression in Rhesus Macaques (Macaca mulatta): A New Test of the Consolation Hypothesis. International Journal of Primatology 20 : 961-975.
  • Fooden J & Albrecht GH, 1999. Tail-Length Evolution in Fascicularis-Group Macaques (Cercopithecidae: Macaca). International Journal of Primatology 20 : 431-440.
  • Wenyuan Q, Yongzu Z, Manry D & Southwick CH, 1993. Rhesus monkeys (Macaca mulatta) in the Taihang mountains, Jiyuan county, Henan, China. International Journal of Primatology 14 : 607-621.
  • Bernstein IS, 1993. Seasonal influences on rhesus monkey (Macaca mulatta) behavior. International Journal of Primatology 14 : 383-403.
  • Silk J, Short J, Roberts J & Kusnitz J, 1993. Gestation length in rhesus macaques (Macaca mulatta). International Journal of Primatology 14 : 95-104.
  • Johnson RL, Malik I & Berman CM, 1991. Age- and dominance-related variation in feeding time among free-ranging female rhesus monkeys. International Journal of Primatology 12 : 337-356.
  • Deutsch JC & Lee PC, 1991. Dominance and feeding competition in captive rhesus monkeys. International Journal of Primatology 12 : 615-628.

Références externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :