Macaque de Tonkean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Macaque de Tonkean (Macaca tonkeana) est une espèce de primates de la famille des Cercopithecidae.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Le macaque de Tonkean, Macaca tonkeana est l'une des sept espèces de macaques endémiques de l'île indonésienne de Sulawesi (ou Célèbes). Les sept espèces de macaques de Sulawesi sont toutes génétiquement et morphologiquement très proches.

Dimorphisme sexuel. Photo Bernard Thierry.

Le macaque de Tonkean possède un pelage brun foncé à noir avec une partie gris clair sur le torse, l'abdomen, la face intérieure des membres, les favoris et la croupe. Un petit toupet de poils foncés vient hérisser le sommet du crâne. C'est un macaque assez massif, semi terrestre, avec une queue réduite à sa plus simple expression n'excédant pas quelques centimètres qui ne lui permet pas une vie purement arboricole.

Canines du mâle. Photo Bernard Thierry.

En plus des callosités fessières présentes chez tous les individus, les femelles présentent une zone périnéale rose vif. On observe un dimorphisme sexuel marqué notamment au niveau des canines très développées chez les mâles. Le taux de masculinité dans les groupes sociaux est biaisé en défaveur des mâles adultes.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Chez cette espèce de macaque, la reproduction peut avoir lieu toute l'année même si l'on observe quelques pics de naissances à certaines périodes de l'année, vraisemblablement liés aux moments où la nourriture est plus abondante. Lors des périodes d'œstrus les femelles arborent un fort gonflement (swelling) de la zone périnéale et deux bosses au-dessus des hanches.

Jeune de moins de 3 mois. Photo Bernard Thierry.

De plus elles émettent une vocalisation spéciale rauque et saccadée. La durée de la réceptivité sexuelle est de 3 à 8 jours. Les mâles entrent en compétition pour l'accès aux femelles en œstrus, mais dans la grande majorité des cas, seul le mâle dominant du groupe peut suivre une femelle réceptive. Le mâle dominant est alors en consort avec la femelle, c'est-à-dire qu'il la suit dans tous ses déplacements et a des coïts fréquents avec elle. La grande tolérance sociale de cette espèce permet aux jeunes de venir interférer lors d'une monte même auprès du mâle dominant. Cette caractéristique est propre aux macaques de Sulawesi.

Les femelles donnent naissance à un seul petit qui reste dépendant de la mère pendant une année au moins. À la naissance, le petit a un pelage entièrement sombre. Seule la tête est glabre et de couleur rosâtre. À 3 mois environ le pelage est apparu sur le sommet du crâne mais la face reste claire. Ce n'est que vers 6 mois que le petit acquiert le faciès sombre caractéristique de l'espèce. Son pelage restera brun foncé uniforme jusqu'à sa maturité sexuelle. La période d'immaturité s'étend jusqu'à l'âge de trois à cinq ans selon le sexe et les conditions d'alimentation.

Organisation sociale[modifier | modifier le code]

Le macaque de Tonkean vit dans des groupes de un à plusieurs dizaines d'individus. Cette espèce présente souvent un comportement pacificateur, c’est-à-dire que lors de l'altercation entre deux d'entre eux, il n'est pas rare (dans deux cas sur trois) d'observer un macaque dominant tenter d'apaiser un des protagonistes. Cette résolution pacifique de l'agression présente l'avantage pour l'individu qui est intervenu de venir en aide à un allié sans rentrer en conflit avec l'autre individu. De plus il apparaît qu'après un tel événement il y a 50 % de réconciliations de plus que chez les autres macaques. Le mâle dominant pousse un cri spécial. Dans la même espèce, la mimique avec découvrement des dents est une mimique qui annonce les intentions pacifiques de celui qui l'émet, c'est l'équivalent d'un sourire.

Mensurations[modifier | modifier le code]

Le macaque de Tonkean possède un système social de type "tolérant". Photo Christophe Chauvin.

Poids

  • Mâle : 13 à 18 kg
  • Femelle : 7 à 11 kg

Taille

Longueur tête + corps

  • Mâle : 575 à 675 mm
  • Femelle : 500 à 565 mm

Longueur de la queue

  • Mâle : 40 à 70 mm
  • Femelle : 25 à 60 mm

Habitat[modifier | modifier le code]

Espèce semi terrestre[1] d'Indonésie, au centre de l'île de Sulawesi. Son habitat est constitué de régions au relief accidenté, couvertes de forêts humides, primaires ou secondaires qui poussent sur un sol ultra basique.

Nutrition[modifier | modifier le code]

Essentiellement frugivore, mais peut aussi consommer des feuilles, des écorces, des larves d'insectes et des fourmis.

Population[modifier | modifier le code]

Très peu de données sont disponibles sur l'effectif des populations. Il semble cependant que cette espèce ainsi que le macaque de Heck Macaca hecki soit parmi les plus préservées de l'île de Sulawesi d'après l'Union Mondiale pour la Nature UICN. Les zones montagneuses qu'elles colonisent sont très difficile d'accès et rendent l'action de l'homme moins dévastatrice qu'en plaine (dans le sud-ouest de l'île (Sulawesi du Sud) par exemple où le macaque maure Macaca maura voit son habitat naturel détruit).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Études sur le macaque de Tonkean et les autres macaques de Sulawesi

  • Riley EP, 2007. Flexibility in Diet and Activity Patterns of Macaca tonkeana in Response to Anthropogenic Habitat Alteration. International Journal of Primatology 28 : 107-133.
  • Thierry B, Bynum EL, Baker S, Kinnaird MF, Matsumura S, Muroyama Y, O’Brien TG, Petit O & Watanabe K, 2000. The social repertoire of Sulawesi macaques. Primate Research 16 : 203-226.
  • Thierry B, André E & Imbs P, 2000. Hematologic and plasma biochemical values for Tonkean macaques (Macaca tonkeana). Journal of Zoo and Wildlife Medicine 31 : 179-184.
  • Aujard F, Heistermann M, Thierry B & Hodges JK, 1998. Functional significance of behavioral, morphological and endocrine correlates across the ovarian cycle in semi-free ranging female Tonkean macaques. American Journal of Primatology 46 : 285-309.
  • Thierry B, Heistermann M, Aujard F, Hodges JK, 1996. Long-term data on basic reproductive parameters and evaluation of endocrine, morphological and behavioral measures for monitoring reproductive status in a group of semi-free ranging Tonkean macaques (Macaca tonkeana). American Journal of Primatology 39 : 47-62.
  • Muroyama Y & Thierry B, 1996. Fatal attack on an infant by an adult female Tonkean macaque. International Journal of Primatology 17 : 219-227.
  • Petit O & Thierry B, 1994. Aggressive and peaceful interventions in conflicts in Tonkean macaques. Animal Behaviour 48 : 1427-1436.
  • Thierry B, Anderson JR, Demaria C, Desportes C & Petit O, 1994. Tonkean macaque behaviour from the perspective of the evolution of Sulawesi macaques. In Current primatology, Vol 2 : Social development, learning and behaviour, Roeder JJ, Thierry B, Anderson JR & Herrenschmidt N. (eds), Université Louis Pasteur, Strasbourg, p. 103-117.
  • Watanabe K, Lapasere H & Tantu R, 1991. External characteristics and associated developmental changes in two species of Sulawesi macaques, Macaca tonkeana and M. hecki, with special reference to hybrids and the borderland between the species. Primates 32 : 61-76.
  • Watanabe K, Matsumura S, Watanabe T & Hamada Y, 1991. Distribution and possible intergradation between Macaca tonkeana and M. ochreata at the borderland of the species in Sulawesi. Primates 32 : 385-389.
  • Thierry B, Gauthier C & Peignot P, 1990. Social grooming in Tonkean macaques (Macaca tonkeana). International Journal of Primatology 11 : 357-375.
  • Thierry B, Demaria C, Preuschoft S & Desportes C, 1989. Structural convergence between silent bared-teeth display and relaxed open-mouth display in the Tonkean macaque (Macaca tonkeana). Folia Primatologica 52 : 178-184.
  • Thierry B, 1986. Affiliative interference in mounts in a group of Tonkean macaques (Macaca tonkeana). American Journal of Primatology 14 : 89-97.
  • Thierry B, 1984. Clasping behaviour in Macaca tonkeana. Behaviour 89 : 1-28.
  • Fooden J, 1969. Taxonomy and Evolution of the monkeys of Celebes (Primates: Cercopithecidae). Bibliotheca Primatologica 10 : 106-115.

Travaux sur la cognition sociale et la transmission d'information

  • Chauvin C & Thierry B, 2005. Tonkean macaques orient their food search from olfactory cues conveyed by group mates. Ethology 111 : 1-10.
  • Ducoing AM & Thierry B, 2005. Tool use learning in Tonkean macaques (Macaca tonkeana). Animal Cognition 8 : 103-113.
  • Ducoing AM & Thierry B, 2004. Following and joining the informed individual in semifree-ranging Tonkean macaques (Macaca tonkeana). Journal of Comparative Psychology 118 : 413-420.
  • Call J, 2004. Social intelligence. In Macaque societies : A model for the study of social organization Thierry B, Singh M & Kaumanns W (eds), Cambridge University Press, Cambridge, p. 33-37.
  • Ducoing AM & Thierry B, 2003. Withholding information in semi free-ranging Tonkean macaques (Macaca tonkeana). Journal of Comparative Psychology 117 : 67-75.
  • Drapier M, Chauvin C & Thierry B, 2002. Tonkean macaques find food sources from cues conveyed by group-mates. Animal Cognition 5 : 159-165.
  • Drapier M & Thierry B, 2002. Social transmission of feeding techniques in Tonkean macaques ? International Journal of Primatology 23 : 105-122.
  • Drapier M, Ducoing AM & Thierry B, 1999. An experimental study of collective performance at a foraging task in Tonkean macaques. Behaviour 136 : 1-19.

Travaux sur la cognition

  • Ueno Y & Fujita K, 1998. Spontaneous Tool Use by a Tonkean Macaque (Macaca tonkeana). Folia Primatologica 69 : 318-324.
  • Anderson JR & Wunderlich D, 1988. Food-reinforced yawning in Macaca tonkeana. American journal of primatology 16 : 165-169.
  • Anderson JR, 1985. Development of tool-use to obtain food in a captive group of Macaca tonkeana. Journal of Human Evolution 14 : 637-645.
  • Bayart F & Anderson JR, 1985. Mirror-image reactions in a tool-using adult male Macaca tonkeana. Behavioural Processes 10 : 219-227.

Études comparatives sur le comportement et l'évolution

  • Abegg C, 2004. The role of contigency in evolution. In Macaque societies : A model for the study of social organization Thierry B, Singh M & Kaumanns W (eds), Cambridge University Press, Cambridge, p. 290-294.
  • Thierry B, Singh M & Kaumanns W, 2004. Why macaque societies? In Macaque societies : A model for the study of social organization Thierry B, Singh M & Kaumanns W (eds), Cambridge University Press, Cambridge, p. 3-10.
  • Evans BJ, Morales JC, Supriatna J & Melnick DJ, 1999. Origin of the Sulawesi macaques(Cercopithecidae: Macaca) as suggested by mitochondrial DNA phylogeny. Biological Journal of the Linnean Society 66 : 539-560.
  • Petit O, Desportes C & Thierry B, 1992. Differential probability of "coproduction" in two species of macaque (Macaca tonkeana, M. mulatta). Ethology 90 : 107-120.
  • Demaria C & Thierry B, 1990. Formal biting in stumptailed macaques (Macaca arctoides). American Journal of Primatology 20 : 133-140.
  • Thierry B, 1985. Patterns of agonistic interactions in three species of macaque (Macaca mulatta, M. fascicularis, M. tonkeana). Aggressive Behavior 11 : 223-233.

Liens externes[modifier | modifier le code]