Localisation des pyramides égyptiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Il existe en Égypte une multitude de pyramides concentrées, pour la plupart, dans la région memphite et érigées durant une longue période s'étalant de l'Ancien Empire jusqu'au Nouvel Empire. Cet article a pour but de proposer des recherches chronologiques et géographiques ainsi qu'une recherche basée sur les listes de références dressées par Karl Richard Lepsius et John Shae Perring au XIXe siècle.

Localisations géographiques[modifier | modifier le code]

Carte générale de l'Égypte[modifier | modifier le code]

Carte détaillée de la région memphite (carte 2)[modifier | modifier le code]

Carte détaillée de Zaouiet el-aryan à Dahchour (carte 3)[modifier | modifier le code]

Ordre chronologique[modifier | modifier le code]

Quelques pyramides souffrant d'un état de délabrement très avancé, échappent encore à la classification. À savoir :

Les pyramides perdues[modifier | modifier le code]

Près d'une centaine de pyramides (pyramides subsidiaires et provinciales comprises) sont actuellement connues. Les pyramides de plusieurs souverains de l'Ancien Empire n'ont pas encore pu être localisées, notamment celles de Menkaouhor, Ouserkarê, Mérenrê II et Nitocris. De même, des pyramides de reines reposent toujours enfouies sous les sables : celles de Seshseshat et Ânkhésenpépi Ire, auxquelles il faut sans doute ajouter quelques pyramides de souverains et reines obscurs de la première période intermédiaire égyptienne et de la deuxième période intermédiaire égyptienne n'ayant laissé aucune trace dans l'histoire.

L'égyptologue allemand Rainer Stadelmann a décelé les vestiges de trois pyramides, toutes situées à Dahchour, la pyramide A de Dahchour Sud, la pyramide B de Dahchour sud et la pyramide anonyme de Dahchour. Cette dernière, située au sud de la pyramide d'Amenemhat II a été très endommagée par la construction d'un pipeline. Les deux pyramides de Dahchour sud n'ont encore fait l'objet d'aucune étude.

Une étude a été effectuée en 2006 par l'équipe allemande du Deutsches Archäologisches Institut. Celle-ci visait à repérer des vestiges dans deux zones vierges de toutes prospections, celles de Saqqarah Sud et de Dahchour Sud (près de Mazghouna). Il en est ressorti que, outre de nombreux monuments divers, des pyramides inachevées devaient reposer sous les sables. L'équipe nomma deux pyramides, pyramide SAK S3 et pyramide SAK S7, situées près de la pyramide inachevée de Saqqarah sud et de la pyramide de Khendjer, ainsi que pyramide DAS 53, près de la pyramide nord de Mazghouna. Aucune fouille n'est actuellement programmée pour mettre à jour l'un ou l'autre de ces monuments.

Position sur la liste de Lepsius[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de Lepsius.

Cette liste, établi par le voyageur Karl Richard Lepsius en 1842, regroupe 67 constructions (toutes ne sont pas des pyramides) dont la plus au nord se situe à Abou Rawash.

Position sur la liste de Perring[modifier | modifier le code]