Ligue de Souabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligue.
Armoiries de la Ligue de Souabe (1522), frappées de Saint Georges et sa bannière. Deux putti soutiennent l'écusson, une croix rouge sur fond blanc, avec la devise : « Ceux que Dieu unit, un homme ne peut les séparer ». Gravure sur bois peinte, telier de Hans Burgkmair.

La grande ligue de Souabe, ou ligue du pays de Souabe (Schwäbischer Bund) fut conclue le 14 février 1488, lors de la diète d'Empire d'Esslingen-sur-Neckar avec la permission de l'empereur Frédéric III entre plusieurs princes du sud de l'Allemagne : menés par le duc de Tyrol et le comte Eberhard V de Wurtemberg, plusieurs baronnies de moindre importance, comme celles de Werdenberg, Fürstenberg, Waldburg, Zollern, etc., se liguèrent avec les chevaliers ainsi que vingt villes d'empire de la Souabe. La ville d'Ulm fut élue comme siège de la ligue. La ligue de Souabe fut une étape importante dans la réforme des institutions administratives du Saint-Empire romain germanique et le fédéralisme, et fit la preuve de son efficacité dans la répression de la guerre des paysans.

Formation de la ligue[modifier | modifier le code]

Pendant le XVe siècle, les nobles de Souabe engagent une lutte politique contre les cités, empiètent sur leurs droits et créent une situation qui menace de faire sombrer le duché dans l’anarchie. L’empereur Frédéric III propose de rassembler les villes et la noblesse au sein de la Grande Ligue de Souabe. Cette coalition, à laquelle l’empereur accorde une constitution, compte quatre groupes principaux : les vingt-deux cités de Souabe, l’ordre de chevalerie dit ligue de Saint-Georges, la région dirigée par Sigismond, archiduc d’Autriche, et celle menée par Eberhard V de Wurtemberg, qui devient capitaine, ou commandant en chef, de la Ligue.

La Grande ligue de Souabe est une puissance militaire forte de plus de 13 000 hommes.

Interventions militaires de la ligue[modifier | modifier le code]

La ligue de Souabe participa à nombre de campagnes militaires, que l'on peut résumer ainsi :

  • elle participa aux guerres de Souabe de 1499 et fut défaite lors des combats autour de Triesen, puis perdit les batailles de Schwaderloh et de Dornach.
  • Lors de la guerre de succession de Bavière (1504-05), elle prit victorieusement parti pour le duc de Haute-Bavière, Albert IV et contre le parti de la lignée palatine du duc Georges.
  • En 1512 les troupes de la ligue prirent d'assaut la citadelle d'Hohenkrähe im Hegau pour mettre un terme au séparatisme de la petite noblesse locale, et en 1519 elle condamna le duc Ulrich VI de Wurtemberg, qui avait tenté de s'emparer par la force de la ville libre de Reutlingen.
  • En 1523 elle se dressa contre la chevalerie de Franconie menée par Hans Thomas von Absberg.
  • La guerre des Paysans éclate en 1525 et, après le duc de Lorraine en Alsace, les armées de la ligue marchent en 1526 contre les paysans insurgés repliés à Salzbourg.
Article détaillé : Guerre des Paysans allemands.

Article connexe[modifier | modifier le code]