Albert IV de Bavière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert IV.
Albert IV de Bavière

Albert IV le Sage (né le 15 décembre 1447 à Munich; † le 18 mars 1508 dans cette même ville) fut le dernier duc de Bavière munichoise et, à partir de 1503, le premier duc de la Bavière réunifiée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Duc de « Bavière munichoise »[modifier | modifier le code]

Son père, le duc de Bavière Albert le Pieux, le destinait à la carrière ecclésiastique. Mais lorsque son frère aîné Jean IV mourut, il rentra de Pavie, où il étudiait, et disputa à son frère cadet Sigismond le partage du duché. Les deux frères benjamins, Christophe et Wolfgang revendiquèrent eux-mêmes une part du pouvoir. Albert IV prit le pouvoir mais dut combattre Christophe le Fort qui recrutait ses partisans dans la région de Straubing et dans la chevalerie de la Forêt de Bavière. Sigismond se retira dans son château en 1467 et de ce moment, Albert put régner seul.

En 1485 Albert s'adjoignit les fiefs des seigneurs d'Abensberg dont la lignée était éteinte ; en 1486 il annexa à son duché la ville d'Empire de Ratisbonne ; en 1487 il épousa Cunégonde d'Autriche, la fille de l'empereur Frédéric III et finalement hérita de son cousin Simon le Riche toute la Souabe Habsbourgeoise (Haute-Autriche), de sorte que sa puissance devint énorme. Cette situation préoccupa non seulement l'empereur, mais également les seigneurs de Souabe et des États de Straubing, ainsi que la bourgeoisie des villes d'Empire : ils se fédérèrent en ligue de Souabe. L'empereur Frédéric III frappa dès lors Albert IV et la ville de Ratisbonne de mise au ban. Albert IV se décida finalement à restituer tous ses héritages et la paix fut signée à Augsbourg (1492).

La guerre de succession de Landshut[modifier | modifier le code]

La guerre éclata pourtant dès 1503 à la mort du duc de Bavière-Landshut Georges le Riche avec la guerre de succession de Landshut. Le défunt duc de Bavière-Landshut avait tenté de rompre le serment des Wittelsbach en léguant son duché à sa fille Elisabeth, qui avait épousé l'électeur palatin Rupert. Cette fois, Albert avait l'appui de la Ligue de Souabe et de l'archiduc d'Autriche Maximilien, tandis que Ruprecht était soutenu par la Bohême et le Palatinat. À la mort de Ruprecht et d'Elisabeth en 1504, la guerre de succession s'acheva dans le sang, puis la Haute et Basse Bavière furent à nouveau réunifiées pour la première fois depuis deux siècles et demi. Pour garantir l'unité future du duché, Albert IV promulgua en 1506 le droit d'aînesse, au terme duquel le duché devrait désormais échoir au premier descendant mâle de la lignée.

Il est enterré à la cathédrale Notre-Dame de Munich. Il était le mécène du peintre et poète Ulrich Füterer.

Descendance[modifier | modifier le code]

Albert IV avait épousé le 3 janvier 1487 à Innsbruck l'archiduchesse Cunégonde d'Autriche (1465–1520), fille de l'empereur Frédéric III et de l'infante Aliénor de Portugal. Il eut huit enfants de cette union.

  1. ∞ 1518 margrave Casimir de Brandebourg-Kulmbach († 1527)
  2. ∞ 1529 comte palatin Othon-Henri du Palatinat († 1559)

Références[modifier | modifier le code]

  • Thomas Feuerer: Herzog Albrecht IV. von Bayern und seine Klosterpolitik. Statistische und prosopographische Studien zum vorreformatorischen landesherrlichen Klosterregiment im Herzogtum Bayern von 1465 bis 1508. 2 vol., Diss., Ratisbonne 2005.
  • Maren Gottschalk: Geschichtsschreibung im Umkreis Friedrichs I. des Siegreichen von der Pfalz und Albrechts IV. des Weisen von Bayern-München. Diss., Munich 1989.
  • Hans-Josef Krey: Herrschaftskrisen und Landeseinheit. Die Straubinger und Münchner Landstände unter Herzog Albrecht IV. von Bayern-München. Ed. Shaker, Aix-la-Chapelle 2005, ISBN 3-8322-3937-5.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :