Lester del Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Del Rey.

Lester del Rey

Description de cette image, également commentée ci-après

Judy-Lynn et Lester del Rey en 1974

Nom de naissance Leonard Knapp
Alias
John Alvarez, Marion Henry, Philip James, Philip St. John, Charles Satterfield, Erik van Lhin, Ramon Felipe Alvarez-del Rey
Naissance
Saratoga Township, Minnesota, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 77 ans)
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • Les Naufragés de la planète Mars
  • Le Onzième Commandement

Lester del Rey, de son vrai nom Leonard Knapp[1], né le à Saratoga Township dans le Minnesota et mort le (à 77 ans), est un écrivain et un éditeur américain de science-fiction spécialisé dans les nouvelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une jeunesse tumultueuse du fait de conflits familiaux et de problèmes psychologiques, il exerce plusieurs métiers dont vendeur de journaux, charpentier, steward de bateau et restaurateur avant d'embrasser une carrière d'écrivain.

Plus tard, il a été critique de livres dans "If" et dans "Analog" et a également développé une activité d'éditeur et d'anthologiste. Car il était marié avec l'éditrice Judy-Lynn Benjamin chez Ballantine Books, elle a créé Del Rey Books une éditons spécialisé dans la SF et le fantasy.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sélection de romans[modifier | modifier le code]

Sélection de nouvelles[modifier | modifier le code]

Sélection d'anthologies[modifier | modifier le code]

  • The Early del Rey (1975)
  • The Best of Lester del Rey (1978)

Sélection de recueil[modifier | modifier le code]

  • (en) …And Some Were Human, 1948

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • (en) The World of Science-fiction 1926-1976, 1980

Références[modifier | modifier le code]

  1. « People & Publishing », Locus,‎ , p. 8 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]