Leopold Godowsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leopold Godowsky

Description de cette image, également commentée ci-après

Leopold Godowsky en 1935.

Naissance
Žasliai, Drapeau de la Pologne Pologne
Décès (à 68 ans)
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Pianiste, compositeur
Élèves Heinrich Neuhaus, Jorge Bolet
Famille Leopold Godowsky

Leopold Godowsky (ou Godovsky), né le à Žasliai (en polonais : Żośle), petite ville proche de Vilnius, en Lituanie, naturalisé américain en 1891, et mort le à New York, est un pianiste et compositeur polonais et américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut le seul fils d'Anna et Maciej Godowsky. Son père, Maciej Godowsky, médecin réputé, mourut du choléra. Anna et Leopold furent recueillis par Louis et Minna Passinock, qui tenaient un commerce de pianos à Vilnius, la capitale. Louis, bon violoniste, enseigna le violon à Leopold, qui maîtrise le Concerto de Mendelssohn à 7 ans. Mais c’est le piano qui fascinait le jeune prodige. Il se perfectionna quasiment seul, contre la volonté de son mentor.

Émigré aux États-Unis, il devint vite un interprète de premier plan, l’égal de Josef Hofmann ou de Rachmaninov. Il fut le professeur de générations de pianistes célèbres (citons Jorge Bolet), l’ami des personnalités du monde des arts et des sciences, parmi lesquelles Charlie Chaplin et Albert Einstein. Souffrant de troubles vasculaires pendant les dernières années de sa vie, il mourut subitement au cours d’un enregistrement des Nocturnes de Chopin.

Son fils Leopold Godowsky, violoniste amateur et chimiste de profession chez Kodak, fut en 1935, avec Leopold Mannes, un des deux inventeurs de la première pellicule diapositive, la Kodachrome.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Comme compositeur, il a laissé une œuvre abondante (plus de 400 œuvres) pour le piano et son enseignement, ainsi que nombre de transcriptions de Weber, Brahms, Johann Strauss notamment.

Arrangement de l'op. 25, no 1

Ses 53 Études sur les 27 Études de Chopin (composées entre 1893 et 1914) sont les plus célèbres de ses transcriptions. « Recompositions » plutôt que « transcriptions », car Godowsky superpose les études, varie les thèmes, les inverse, transcrit pour la main gauche ce que Chopin avait écrit pour la main droite, jusqu’à rendre certaines sources méconnaissables. Ces pièces sont parmi les plus savantes et les plus difficiles jamais écrites pour le piano, bien que Godowsky n’ait jamais été de cet avis : il ne considérait pas ses compositions ou transcriptions comme étant trop difficiles à interpréter. Cependant, les rares pianistes qui interprètent en concert ces Études de Godowsky se livrent en fait à de réelles prouesses physiques, notamment dans celles écrites pour main gauche seule.

Liens externes[modifier | modifier le code]