Le Sentier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir sentier.
le Sentier
Localité suisse
Le temple du Sentier
Le temple du Sentier
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Jura-Nord vaudois
Commune Le Chenit
Démographie
Population 1 911 hab. (2000[1])
Géographie
Coordonnées 46° 36′ 44″ N 6° 14′ 10″ E / 46.612194, 6.23646° 36′ 44″ Nord 6° 14′ 10″ Est / 46.612194, 6.236  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
le Sentier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
le Sentier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
le Sentier
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Le Sentier est une localité de la commune suisse du Chenit, dont il est le chef-lieu.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les premiers défrichements sont attestés dans la deuxième moitié du XVIe siècle. Les premiers habitants, la plupart originaires du Lieu, s'établirent au début du XVIIe siècle[1].

La Société de développement (1898) est à l'origine en 1900 de l'organisation du Sentier en fraction de commune[1].

Économie[modifier | modifier le code]

L'industrie horlogère, introduite au XVIIIe siècle, développée au XIXe siècle (Manufacture d'horlogerie Le Coultre & Cie en 1833, devenue Jaeger-Le Coultre en 1937) amena un essor économique et démographique au Sentier, resté longtemps rural[1].

Le collège industriel fut fondé en 1894, devenu plus tard école d'horlogerie du Sentier, puis école technique de la vallée de Joux[1],[4].

Le "Village industriel" sis le long du canal de l'Orbe, a été construit au tournant du XXIe siècle pour maintenir l'emploi et la formation dans la région[1].

Industrie horlogère d’exportation[modifier | modifier le code]

Entreprises de sous-traitance horlogère[modifier | modifier le code]

  • KIF Parechoc
  • Piccinin Décolletage SA

Santé[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Le temple du Chenit est édifié au Sentier en 1612-1613, selon un plan rectangulaire conçu par par Claude Cuinest, maçon de Longeville en Bourgogne, tandis que la charpente à clocheton «avec la voûte comme celle de l'église de Vaulion» est dressée par le charpentier Guy Michot de Vaulion[5]. L'édifice est reconstruit en 1725 puis encore, après incendie, en 1898, cette fois en style néo-roman[6] . La paroisse est érigée en 1704, la cure est de 1705, remaniée en 1777 par l'intendant des bâtiments Johann Bernhard Sinner, avec le concours de son fils, l'architecte Carl Ahasver von Sinner (de)[7].

La maison de commune date de 1646, elle est reconstruite en 1719, agrandie en 1726 et remplacée par un hôtel de ville en 1958[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g « Le Sentier » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. « Population résidante permanente au 31 décembre 2014 », sur Statistiques Vaud (consulté le 3 mars 2015)
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. Site de l'école technique de la vallée de Joux
  5. Marcel Grandjean, Les temples vaudois. L’architecture réformée dans le Pays de Vaud (1536-1798), Bibliothèque historique vaudoise, coll. « BHV 51 »,‎ 1988, p. 92-93.
  6. Kunstführer durch die Schweiz, Société d'histoire de l'art en Suisse,‎ 1976 (ISBN 3-71-700165-5), p. 247.
  7. Monique Fontannaz, Les cures vaudoises. Histoire architecturale, 1536-1845, Bibliothèque historique vaudoise, coll. « BHV 84 »,‎ 1986, p. 84.