Senne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Senne.

51° 03.83′ N 4° 25.75′ E / 51.06383, 4.42917 ()

la Senne
(Zenne)
La Senne à Rebecq.
La Senne à Rebecq.
Image illustrative de l'article Senne (rivière)
Caractéristiques
Longueur 103 km
Bassin 1 164 km2
Bassin collecteur l'Escaut
Débit moyen 5,5 m3/s
Cours
· Localisation Naast
· Altitude 123 m
· Coordonnées 51° 03′ 53″ N 4° 25′ 47″ E / 51.0647, 4.42972 (Source - la Senne)  
Confluence la Dyle
· Localisation Heffen
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Principales villes Soignies, Rebecq, Tubize, Hal, Beersel, Forest, Anderlecht, Saint-Gilles, Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Evere, Vilvorde, Zemst

La Senne (en néerlandais Zenne), est une rivière de Belgique, affluent de la Dyle et sous-affluent de l'Escaut par le Rupel.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Senne prend sa source à Naast, près de Soignies, parcourt une distance de 103 km et présente la particularité d'arroser les trois régions belges : la Région wallonne (où elle prend sa source), Bruxelles-Capitale (où elle n'est plus visible qu'à Anderlecht et Schaerbeek, au niveau du pont Van Praet, à la déchèterie depuis les travaux de voûtement de la rivière au XIXe siècle) et la Région flamande.

Le voûtement de la Senne[modifier | modifier le code]

La ville de Bruxelles est née dans la vallée de la Senne. C'est à partir de cette rivière, de ses méandres et de ses bras (Sennette ou Zinneke) que s'est développé un réseau de rues étroites accueillant des commerces, des ateliers, des moulins à papier et à grain, des tanneries et un grand nombre de brasseries, des blanchisseries et autres entreprises industrielles. Au XIXe siècle, cette ville à l'allure médiévale est surpeuplée et la Senne est accusée de tous les maux, en particulier de propager le choléra. C'est dans ce contexte que les autorités de la ville décident de son voûtement, travaux qui se déroulent de 1867 à 1871.

État actuel[modifier | modifier le code]

Le nom de la Senne évoque encore aujourd'hui un égout nauséabond plutôt qu'une artère vitale qui permit le développement de la future capitale européenne. Dans l'imagerie populaire, ce cours d'eau a été relégué au rang de collecteur d'eaux usées. En amont de Bruxelles, la rivière a conservé tout son charme ainsi qu'une faune et flore en bonne condition (Rebecq : Vallée des Oiseaux, Moulins d'Arenberg - Tubize : Moulin de Ripain). En aval de Bruxelles, elle est désormais biologiquement morte. C'est de toutes les rivières se jetant dans l'estuaire de l'Escaut la plus polluée, la plus pauvre en oxygène (de 0 à 30 % du seuil de saturation, 4 % en moyenne, soit plus que 10 fois moins que le taux d'oxygène moyen (46 %) de la rivière Dendre[1]).

Cet état s'est d'autant plus aggravé lorsque Aquiris, filiale belge de Veolia environnement, arrête, entre le 8 décembre et le 19 décembre 2009 son usine de retraitement des eaux usagées et déverse pendant 11 jours, dans la Senne, la totalité des eaux usagées de la ville de Bruxelles. Il faudra des mois avant que la vie revienne dans ce cours d'eau[2],[3],[4].

Une association bruxelloise, Les fous de la Senne (en néerlandais de Zenne Zotten), rassemble des nostalgiques qui se demandent s'ils ne pourraient pas un jour redonner une vie nouvelle à la Senne.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Senne au nord de Malines, non loin de son confluent avec la Dyle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]