La Vengeance d'un acteur (film, 1963)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Vengeance d'un acteur

Titre original Yukinojô henge
Réalisation Kon Ichikawa
Scénario Otokichi Mikami (roman)
Daisuke Itô
Teinosuke Kinugasa
Natto Wada
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Sortie 1963
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Vengeance d'un acteur (titre original : Yukinojô henge) est un film japonais réalisé par Kon Ichikawa et sorti en 1963.

Il faut noter que le film d'Ichikawa est, en réalité, un remake de celui réalisé en 1935 par Teinosuke Kinugasa, et, dans lequel Kazuo Hasegawa, l'acteur principal, figurait déjà au générique sous le nom alternatif de Chôjirô Hayashi.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Edo. Au cours d'une de ses représentations kabuki, Yukinojô Nakamura, acteur oyama (comédien masculin incarnant des rôles de femme), reconnaît parmi le public le seigneur Dobé et deux de ses complices, Kawaguchiya et Hiromiya, tous coupables d'avoir mis en faillite son père, d'avoir poussé celui-ci au suicide par pendaison et d'avoir conduit sa mère à se trancher la gorge. Yukinojô peut ainsi venger sa famille. Avec l'aide d'un « généreux voleur » et en dépit des obstacles dressés par un ancien rival et un groupe de voleurs menés par une jeune femme, Yukinojô parvient à ses fins. En effet, introduit auprès de Dame Namiji, la fille du seigneur Dobé et favorite du Shogun, l'acteur travesti peut ainsi, en se servant d'elle, arriver à ses fins. Le serment de vengeance coûtera la vie à la très belle jeune femme. Vengé, mais inconsolable, car épris d'amour pour la jeune femme, Yukinojô décide alors d'abandonner le théâtre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Yukinojô henge
  • Titre français : La Vengeance d'un acteur
  • Réalisation : Kon Ichikawa
  • Scénario : Daisuke Itô, Teinosuke Kinugasa, Natto Wada, d'après le roman de Otokichi Mikami.
  • Photographie : Setsuo Kobayashi, eastmancolor
  • Musique : Yasushi Akutagawa
  • Montage : Shigeo Nishida
  • Décors : Yoshinobu Nishioka
  • Costumes : Yoshio Ueno
  • Production : Daiei Studios/(Hiroshi Fujii/Masaichi Nagata)
  • Pays d'origine : Drapeau du Japon Japon
  • Langue : japonais
  • Genre : Film dramatique
  • Durée : 113 minutes
  • Date de sortie : 13/01/1963

Distribution artistique[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Dans son ouvrage consacré au cinéma japonais, Donald Richie écrit : « La Daiei, mécontente des résultats des deux précédents films d'Ichikawa, décida de freiner les tendances dispendieuses du réalisateur. » (D. Richie : Le cinéma japonais, Éditions du Rocher, 2005)

« En guise de punition, on lui confia le remake d'un mélodrame vieillot, La Vengeance de Yukinojô » (Ph. Kemp : 1001 films, Omnibus), tourné initialement par Teinosuke Kinugasa. « De toute évidence, ce n'était pas un film pour le virulent Ichikawa. Mais le metteur en scène et ses scénaristes y entrevirent néanmoins des possibilités intéressantes. » (D. Richie, op. cité)

« Au final, la Vengeance d'un acteur fut un tour de force d'une étonnante virtuosité, où le metteur en scène brouilla volontairement les cartes entre théâtre et cinéma, s'essaya à toutes les expérimentations colorées possibles et imaginables (...) », ajoute Donald Richie.

Film d'aventures à l'intrigue foisonnante, aux rebondissements multiples et inattendus, mélangeant les genres avec humour, « ayant recours à des décors outrés, à une musique décalée et des images déformées » (Ph. Kemp, op. cité), La Vengeance d'un acteur ne doit pas faire oublier, selon Jean-Marie Carrou, « la vérité profonde de l'œuvre, beaucoup plus grave, et le portrait du héros blessé (qui) renvoie aux valeurs dramatiques d'une peinture psychologique approfondie. » (in : Dictionnaire des films, Éditions Larousse)

Notes et références[modifier | modifier le code]