Yasushi Akutagawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yasushi Akutagawa

Yasushi Akutagawa (en japonais : 芥川 也寸志 Akutagawa Yasushi, né le 12 juillet 1925 à Tokyo - décédé le 31 janvier 1989 à Tokyo[1]) est un compositeur et chef d'orchestre japonais. Il est né et a grandi à Tabata, Tokyo. Son père était l'écrivain Ryūnosuke Akutagawa.

Biographie[modifier | modifier le code]

Akutagawa a appris la composition auprès de Kunihiko Hashimoto et Akira Ifukube au Conservatoire de musique de Tokyo. Il a été l'un des membres du Sannin no kai (Les Trois) avec Ikuma Dan et Toshirō Mayuzumi.

En 1954, lorsque le Japon n'avait pas encore de relations diplomatiques avec l'Union soviétique, il est entré dans l'Union soviétique illégalement, et s'est lié d'amitié avec Dmitri Chostakovitch, Aram Khatchatourian et Dmitri Kabalevski. Akutagawa est le seul compositeur japonais dont les œuvres ont été officiellement publiées en Union soviétique à l'époque. Sa Musique pour orchestre symphonique (1950) reflète son amour de la musique de Chostakovitch et sa dette envers les musiques des grands films russes.

Ses compositions ont été influencées par Stravinsky, Chostakovitch, Prokofiev et Akira Ifukube.

Il a été un réalisateur populaire d'émissions de télévision. En tant qu'éducateur, il s'est consacré à former un orchestre amateur, Shin Kokyo Gakudan (Le Nouvel Orchestre Symphonique). Un an après, Akutagawa est décédé, en 1989. Le prix Akutagawa de composition a été créé en sa mémoire.

Akutagawa et Le Nouvel Orchestre Symphonique sont les récipiendaires du prix Suntory en 1976.

Liste partielle des œuvres[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

  • Kurai Kagami (Miroir sombre), (Tokyo 1960)
  • Orpheus in Hiroshima (Orphée à Hiroshima), texte de Kenzaburō Ōe (télévision de Tokyo le 27 août 1967)

Œuvres orchestrales[modifier | modifier le code]

  • Prélude pour Orchestre Symphonique (1947)
  • Trinita sinfonica (1948)
  • Musica per orchestra sinfonica (Musique pour orchestre symphonique) (1950)
  • Music for microphone (1952)
  • Triptyque pour orchestre à cordes (1953)
  • Prima sinfonia (Symphonie nº 1) (1954/55)
  • Divertimento (1955)
  • Symphony for Children "Étoiles jumelles" pour chœur d'enfants et orchestre, texte de Kenji Miyazawa (1957)
  • Symphonie Ellora (1958)
  • Negative Picture pour orchestre à cordes (1966)
  • Ostinata sinfonica (25 mai 1967)
  • Concerto ostinato pour violoncelle et orchestre (16 décembre 1969)
  • Ballata ostinata, pour orchestre (1970)
  • Rapsodia per orchestra (4 octobre 1971)
  • Concerto ostinato pour GX1 (en) et orchestre (1974)
  • Lullaby of Akita pour violon et orchestre (1977)
  • Allegro ostinato (1986)
  • Sounds pour orgue et orchestre (1986)
  • Ballade on a Theme of Godzilla (1988) - Dédiée à Akira Ifukube

Ballets[modifier | modifier le code]

  • Kotei no yume (Rêve du lac) (湖底の夢) (6 novembre 1950)
  • Paradis perdu (17 mars 1951)
  • Kappa (21 juillet 1957)
  • Flame...star (炎も星も) (1953)
  • La toile d'araignée (17 mars 1969)
  • The moon (1981)

Œuvres pour ensemble et instrumentales[modifier | modifier le code]

  • Quatuor à cordes (1948)
  • La danse pour piano (1948)
  • Ballade pour violon et piano (1951)
  • Nyambe (1959)
  • Music for strings nº 1 (1962)
  • 24 Preludes for children pour piano (1979)

Musiques de films[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 1, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06510-7), p. 31

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Don Michael, ed. Randel, The Harvard biographical dictionary of music, Cambridge, Mass., Belknap Press of Harvard Univ. Press,‎ 1996 (ISBN 0-674-37299-9), « Akutagawa, Yasushi », p. 9

Source de la traduction[modifier | modifier le code]