La Femme enfant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Femme enfant est un film franco-allemand réalisé par Raphaële Billetdoux, sorti en 1980.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Élisabeth a treize ans, et elle vit dans un faubourg industriel du Nord de la France. Douée pour la musique, elle joue de l'orgue à l'église locale, alors que ses parents assez bornés ne s'intéressent qu'à leur salon de coiffure. Depuis trois ans déjà, Élisabeth a en secret une relation amoureuse avec Marcel, un homme de 45 ans à qui elle rend visite chaque matin avant l'école, faisant un crochet à vélo jusqu'à sa maison solitaire au milieu des bois.

Marcel est muet et, exclus du contact avec ses semblables, ils s'est profondément attaché à Élisabeth, à qui il voue une véritable adoration. Entre ces deux êtres incompris s'est développée une relation passionnée, tourmentée et possessive; mais où le pouvoir n’est pas toujours du même côté. Car si Marcel est apparemment le plus tort, il est aussi terriblement dépendant du bon vouloir de sa jeune amie, qui peut à tout moment le faire cruellement souffrir, comme le jour où elle manque le rendez-vous où il comptait fêter son anniversaire. Tour à tour, Élisabeth est une amante soumise ou une maîtresse exigeante.

Et comme la Lorelei du poème qu'elle récite en classe, Élisabeth sera pour Marcel la femme fatale qui le mènera à sa perte. En effet, comme elle a gagné le concours de jeunes organistes, ses parents l'envoient poursuivre ses études au conservatoire de Lille, où elle est logée en pension. N'osant annoncer son départ à Marcel, elle le quitte sans rien dire, et c'est par hasard, en épiant les conversations des clients au salon de coiffure de ses parents, que Marcel apprendra la terrible vérité. Désespéré, il se tranche la gorge avec le rasoir du coiffeur qui lui fait la barbe.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]