L'avenir commence demain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'avenir commence demain
Auteur Isaac Asimov
Genre Recueil de nouvelles
Science-fiction
Version originale
Titre original Nine Tomorrows
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1959
Version française
Traducteur Bruno Martin
Lieu de parution Paris
Éditeur Pocket
Collection Science-fiction
Date de parution 1978
Type de média Livre papier
Couverture Wojtek Siudmak
Nombre de pages 320
ISBN 2-266-00643-6

L'avenir commence demain (titre original : Nine Tomorrows) est un recueil de onze nouvelles et poèmes de science-fiction d'Isaac Asimov paru en 1959. Il s'agit donc d'un ensemble de nouvelles publiées dans la première période SF de son auteur. Le recueil parait pour la première fois en France chez Presses Pocket en 1978. Le recueil est surtout célèbre pour ses deux dernières nouvelles, L'Ultime Question, fable où l'auteur se demande si l'entropie de l'univers peut être inversée, et L'Affreux Petit Garçon, une des nouvelles favorites d'Asimov lui-même. On notera que plusieurs des nouvelles parues dans ce tome furent ré-éditées en français dans un autre recueil de nouvelles d'Isaac Asimov, intitulé Le Robot qui rêvait, paru chez J'ai lu en 1989.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Paru dans The Magazine of Fantasy & Science Fiction de février 1958.
  2. Paru dans le Super-Science Fiction d'avril 1958.
  3. Paru dan l'Astounding Science Fiction de juillet 1957.
  4. Paru dans le If, Worlds of Science Fiction de février 1958.
  5. Paru dans The Magazine of Fantasy & Science Fiction de juillet 1956.
  6. Paru dans le Venture Science Fiction de novembre 1957.
  7. Paru dans le Super-Science Fiction de décembre 1957.
  8. Paru dans le Star Science Fiction de janvier 1958.
  9. Paru dans le Science Fiction Quarterly de novembre 1956.
  10. Paru dans le Galaxy Magazine de septembre 1958.
  11. Seul texte inédit du recueil, daté par conséquent de 1959.