Cycle des veufs noirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cycle des veufs noirs est une série de nouvelles policières rédigée par Isaac Asimov.

Le principe de la série[modifier | modifier le code]

Les adhérents d'un club d'amis, « les veufs noirs », se réunissent un soir par mois au restaurant Le Milano pour deviser plaisamment. Leur serveur attitré ces soirs-là est Henry Jackson.

La présence au banquet mensuel des veufs noirs donne automatiquement le titre de "docteur" à chaque invité.

Selon la règle de leur club, à tour de rôle, ils invitent un ami, une connaissance, à partager leur compagnie. Invariablement, lors du dîner, ils découvrent que quelque chose obnubile leur hôte : une anecdote banale en apparence ne cesse d'obséder l'invité. Pour leur plus grand plaisir, les dîneurs vont alors chercher à résoudre cette énigme. Tout aussi invariablement, à la fin de l'histoire, c'est le serveur qui propose la bonne solution, ou du moins la plus plausible.

Asimov s'est visiblement inspiré des nouvelles d'Agatha Christie Le Club du mardi, réunions au cours desquelles Miss Marple résout toutes les énigmes dont les membres du club lui font part. Contrairement à Agatha Christie, qui base souvent les nouvelles du Club du mardi sur des ressorts ne laissant au lecteur aucune chance de deviner, (jeu de mot sur le nom d'un médicament, par exemple) Asimov utilise des astuces de logique et le scrupule qu'il met à préciser chaque détail important permet souvent de deviner prématurément la clef de l'énigme.

L'auteur avait déjà développé son concept dans la nouvelle Super-Neutron au début des années 1940.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Les veufs noirs sont inspirés du club des Trap Door Spiders, auquel appartenait Asimov. Plusieurs autres personnages sont inspirés de membres réels de ce club :

On y reconnaît aussi Willy Ley, spécialiste des fusées et vulgarisateur, et l'amiral Caleb B. Laning.

Parutions[modifier | modifier le code]

Les nouvelles composant ce cycle ont été publiées régulièrement, quand Asimov en avait assez pour composer un recueil. Les titres sont les suivants :

  1. Le Club des veufs noirs, 10/18 no 1980, 1989 ((en) Tales of the Black Widowers, 1974)
  2. Retour au club des veufs noirs, 10/18 no 2015, 1989 ((en) More Tales of the Black Widowers, 1976)
  3. Casse-tête au club des veufs noirs, 10/18 no 2146, 1990 ((en) Casebook of the Black Widowers, 1980)
  4. À table avec les veufs noirs, 10/18 no 2061, 1989 ((en) Banquets of the Black Widowers, 1984)
    Pas d'erreur sur la date, ce volume est bien paru en français après le précédent.
  5. Puzzles au club des veufs noirs, 10/18 no 2183, 1991 ((en) Puzzles of the Black Widowers, 1990)
  6. (en) The Return of the Black Widowers, 2003
    Non traduit en français, ne contenant que six nouvelles inédites

Les cinq volumes traduits en français ont été réunis en 2010 par les éditions Omnibus dans un seul volume nommé Les Veufs noirs (no 1054604).

Nouvelles[modifier | modifier le code]

(Classées par ordre de parution dans les recueils)

Le Club des veufs noirs[modifier | modifier le code]

  • 1.02 - Drôle de doctorat (PH as in Phony, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Lance Faron a obtenu 96/100 à une note d'examen. On est certain qu'il a triché, car c'était un étudiant fainéant et peu intelligent. Comment a-t-il procédé ?
  • 1.04 - Vogue, petite plaquette (Go, Little Book!, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Comment Ottiwell, espion, s'y prend-il pour transmettre des informations à l'aide de simples petites pochettes d'allumettes ?
  • 1.06 - L'Évidence même (The Obvious Factor, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Comment une femme peu intelligente et peu cultivée a-t-elle pu savoir, au moment où cela se produisait, qu'un incendie causé par un éclair de foudre avait lieu à San Francisco et tuait cinq personnes, alors qu'elle habite New-York ? Est-elle douée de dons de prescience ?
  • 1.07 - Ce qu'il montrait du doigt (The Pointing Finger, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Un vieil homme sur le point de mourir désigne les oeuvres de Shakespeare de sa bibliothèque : ses héritiers supposent que c'est là qu'il a caché ses économies, mais on ne les découvre pas. De plus, rien dans l'oeuvre de l'écrivain ne se rapporte au vieil homme. Où sont cachées les économies ?
  • 1.08 - Miss quoi ? (Miss What?, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Un fou muni d'un message obscur est arrêté lors de la cérémonie de l'élection de Miss Monde. A quelle miss voulait-il s'en prendre ?
  • 1.09 - La berceuse de Broadway (The Lullaby of Broadway, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original) : Dans un grand immeuble d'habitation, quelqu'un fait du bruit avec un marteau. S'agit-il d'un menuisier ? Pourquoi personne n'entend ces bruits ?'
  • 1.10 - Yankee Doodle s'en est allé en ville (Yankee Doodle Went to Town, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original) : Un militaire, suspecté de vol, fredonne d'un air stressé l'air de « Yankee Doodle » quand il est interrogé. Ce fredonnement n'a-t-il aucune valeur, ou au contraire exprime-t-il son inconscient, ce qui permettrait de découvrir son complice, instigateur du vol ?
  • 1.11 - La curieuse omission (The Curious Omission, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original) : Un vieil homme, au moment de mourir, dit à son héritier que le testament doit être recherché dans « la curieuse omission dans Alice ». En supposant qu'il ait fait référence au roman « Alice au pays des merveilles », qu'a-t-il voulu dire par là ? Quelle omission importante existerait-il dans ce roman ?
  • 1.12 - Hors de vue (Out of Sight, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Le Dr Long, au cours d'une croisière, se fait dérober des documents confidentiels rangés dans sa cabine. Or seules les six personnes qui étaient attablées avec lui lors du déjeuner étaient au courant de l'existence de ces documents. Laquelle de ces personnes est coupable ?

Retour au club des veufs noirs[modifier | modifier le code]

  • 2.04 - Les trois nombres (The Three Numbers, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Un scientifique interné en hôpital psychiatrique a écrit sur un bout de papier le code 12R2715, qui semble être le code d'ouverture de son coffre fort. Mais ce code ne fonctionne pas...
  • 2.07 - Meilleurs Vœux ! (Season's Greetings!, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée d', date de parution du volume original),
  • 2.11 - L'intégrale (The Unabridged, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée d', date de parution du volume original),
  • 2.12 - Le crime suprême (The Ultimate Crime, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée d', date de parution du volume original) : En supposant que tout ce qu'écrivit Arthur Conan Doyle sur Sherlock Holmes et sur le Dr Moriarty ait été vrai, quelle était la teneur des recherches de Moriarty lorsqu'il écrivit (selon Doyle) un ouvrage fondamental intitulé « La dynamique d'un astéroïde » ?

Casse-tête au club des veufs noirs[modifier | modifier le code]

  • 3.01 - La croix de Lorraine (The Lorraine Cross, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Un homme a rencontré une femme dans un autocar. Il s'est endormi ; à son réveil elle a quitté le car. Un petit garçon dit qu'elle est descendue à l'arrêt où il y a une croix de Lorraine. Mais où est-ce ? En fait, le garçon a vu la station essence Exxon, dont les deux « X » accolés l'un sur l'autre lui ont fait croire à une telle croix.
  • 3.04 - En deuxième position (Second Best, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original)
  • 3.10 - Quelle heure est-il ? (What Time Is It?, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original)
  • 3.11 - Deuxième prénom (Middle Name, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original)

À table avec les veufs noirs[modifier | modifier le code]

  • 4.01 - Soixante millions de milliards de combinaisons (Sixty Million Trillion Combinations, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Un chercheur pense que son travail, mémorisé dans son ordinateur, a été piraté par un collègue. Comment le pirate a-t-il pu deviner le code d'accès secret qui, faisant 14 lettres, permet 60 millions de milliards de possibilités ?
  • 4.03 - Le chauffeur (The Driver, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original),
  • 4.04 - Le bon Samaritain (The Good Samaritan, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Une vieille dame a été agressée et s'est fait voler son sac à main. Un jeune homme l'a secourue, mais elle a oublié son nom, son prénom et son adresse : peut-on l'aider à se remémorer ces éléments pour qu'elle puisse le récompenser ?
  • 4.08 - Un lundi d'avril (A Monday in April, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : Pourquoi une femme, sympthique et intelligente, qui a fait un « concours » avec un très proche ami concernant la traduction d'un texte latin, a-t-elle commencé la traduction le 13 avril, alors qu'il avait été convenu entre les deux participants et leur arbitre que le texte ne serait déchiffré qu'à partir de la mi-avril ? En débutant la traduction avec deux jours d'avance, a-t-elle triché ou y a-t-il eu incompréhension entre les deux concurrents ?
  • 4.09 - Ni brute ni humain (Neither Brute Nor Human, , Ellery Queen's Mystery Magazine) : La sœur d'un des membres du club veut léguer sa maison à une « association d'amis des extraterrestres ». Elle cite des vers d'Edgar Poe : ce sont des êtres ni brutes ni humains. D'ailleurs, d'où sont-ils censés venir, ces extraterrestres, si on connaît les ouvrages de Poe ?
  • 4.11 - Quand on se trompe de maison (The Wrong House, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original),
  • 4.12 - L'intrusion (The Intrusion, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original).

Puzzles au club des veufs noirs[modifier | modifier le code]

  • 5.02 - Est unique ce qu'on veut bien trouver unique (Unique Is Where You Find It, in recueil The Edge of Tomorrow, 1985),
  • 5.03 - Le porte-bonheur (The Lucky Piece, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original),
  • 5.09 - Le trèfle à quatre feuilles (The Four-Leaf Clover, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original),
  • 5.12 - La recette (The Recipe, nouvelle inédite auparavant, par conséquent datée de , date de parution du volume original) : Une dame a une recette de muffin aux myrtilles qu'elle garde secrète. Or un jour, sa recette est volée : qui l'a fait, et comment ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Puzzles au club des veufs noirs, éd. 10/18, 1991, p. 8
  2. Moi, Asimov, éd. Gallimard, coll. Folio SF, 2003, pp. 418-419
  3. Où l'on apprend qu'Henry n'a pas toujours été serveur...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]