Krim Giray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Krim ou Qirim Giray (mort en mars 1769) est un khan de Crimée ayant régné de 1758 à 1764 et de 1768 à 1769.

Origine[modifier | modifier le code]

Krim Giray est le troisième fils de Devlet II Giray.

Règne[modifier | modifier le code]

À la fin du règne d'Halim Giray, il soulève les nogaïs de Roumélie et de Bessarabie contre le khan. Krim devient khan à son tour en octobre 1758 avec l'accord de la noblesse tatare mais contre l'avis du gouvernement ottoman qui souhaite restaurer son frère, Arslan Giray. Il nomme alors Hadji Giray qalgha et Ahmed Giray nureddin.

En décembre 1760, il doit faire face à l'attaque d'un corps de cosaques mais il doit battre en retraite au cours de sa contre-offensive du fait d'une épidémie de peste qui se déclare. Krim Giray noue des rapports avec la Prusse de Frédéric II, l'ennemie de la Russie pendant la Guerre de Sept Ans, mais il est déposé en septembre 1764.

Krim retrouve sont trône en novembre 1768 en remplacement de Maqsud Giray. Il nomme Maqsud Giray qalgha et Qaplan Giray nureddin. Le khan Krim, qui est hypocondriaque, meurt en mars 1769 d'un traitement que lui administre son médecin, un Grec nommé Siropoulos. Ce dernier est soupçonné d'empoisonnement.

Postérité[modifier | modifier le code]

Krim est le père de :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Desaive Dilek, « Le khanat de Crimée dans les archives ottomanes », dans Cahiers du monde russe et soviétique, 1972, vol. 13, n° 13-4, p. 560-583.