Kiryat-Yéarim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiryat-Yéarim
(he) קריית יערים (ar)
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District District de Jérusalem
Démographie
Population 3 400 hab. (2008)
Densité 6 869 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 48′ 13″ N 35° 06′ 02″ E / 31.803597, 35.100497 ()31° 48′ 13″ Nord 35° 06′ 02″ Est / 31.803597, 35.100497 ()  
Altitude 723 m
Superficie 49,5 ha = 0,495 km2
Divers
Date de création 1975
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte administrative d'Israël
City locator 14.svg
Kiryat-Yéarim

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte topographique d'Israël
City locator 14.svg
Kiryat-Yéarim

Kiryat-Yéarim (קריית יערים la ville des forêts) est un village israélien (conseil local du district de Jérusalem depuis 1992), installé sur les Monts de Judée à une altitude moyenne de 700 mètres, sur la route principale reliant Tel-Aviv à Jérusalem. Il est situé entre Abou Gosh et Neve Ilan.

En 1975 un quartier d'habitation pour un public religieux y a été fondé sous le nom de Kiryat Telz Stone. Le nom de Telz fait référence à une ville de Lituanie célèbre pour avoir abrité la yeshiva de Telshe (aujourd'hui Telšiai). Stone est le nom d'un donateur juif, Erving Stone, qui a contribué à la construction du lieu.

Kiryat-Yéarim est à l'époque biblique une ville sous contrôle des Hivvites, l'une des tribus cananéennes installées dans la région (Livre de Josué 9:17)-. Le culte du dieu Baal y est pratiqué, d'où les autres dénominations bibliques du lieu : Baala (Livre de Josué 15:9) et Kiryat-Baala (Livre de Josué 18:15). Kiryat-Yéarim est par la suite comprise dans le royaume de Judée.

L'arche d'alliance amenée à Jérusalem par le Roi David

Kiryat-Yéarim est le dernier endroit où l'Arche d'alliance a été entreposée, pendant une période de 20 ans (Premier livre de Samuel 7:1), avant d'être conduite par le Roi David à Jérusalem (I Chron 13, 5-8).

« 1. Les gens de Kirjath-Jearim vinrent, et firent monter l'arche de l'Eternel; ils la conduisirent dans la maison d'Abinadab, sur la colline, et ils consacrèrent son fils Eléazar pour garder l'arche de l'Eternel. »

« 2.Il s'était passé bien du temps depuis le jour où l'arche avait été déposée à Kirjath-Jearim. Vingt années avaient passé.  »

Sous le règne du roi Salomon, le village sert de position stratégique, comme Gezer et Beït-Horon, dominant l'accès aux monts de Judée. Puis la ville perd progressivement de son importance. Elle sera toutefois de nouveau mentionnée dans les écrits bibliques au Livre de Jérémie (26:20) et au Livre de Néhémie (6:29) lors du retour de Babylone.

Du fait du séjour de l'Arche Sainte sur les lieux, Kiryat-Yéarim devient lieu vénéré pour la chrétienté. Les Byzantins y construisent une église, détruite par les Perses en 614. Depuis 1924, l'église et le couvent Notre-Dame de l'Arche d'Alliance sont construits sur les vestiges de l'édifice byzantin, dont on voit encore dans la cour de l'église, les restes d'une mosaïque. Le couvent appartient à l'ordre français de Saint-Joseph de l'Apparition. Parallèlement au culte du souvenir du séjour de l'Arche Sainte, à partir de l'époque croisée la tradition chrétienne identifie Kiryat-Yéarim comme le lieu d'Emmaüs (du fait qu'il se trouve à une distance d'environ 60 lieues de Jérusalem) et d'Anatot.

Kiryat-Yéarim (Telz Stone) possède un mausolée commémorant le souvenir du général Mickey Marcus, tombé sur les lieux en 1948, lors de la Guerre d'Indépendance.

Les environs de Kiryat-Yéarim sont aujourd'hui boisés, grâce aux pins plantés par le KKL. On y trouve également de nombreux tamaris.