Yechiva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une yechivah, ou yeshivah (en hébreu : ישיבה, yechivot au pluriel) est un centre d'étude de la Torah et du Talmud dans le judaïsme. Chaque yeshiva est généralement dirigée par un rabbin, appelé Roch Yechivah (littéralement « tête de yechivah »). L'enseignement y est destiné aux hommes exclusivement, mais il existe une structure équivalente pour les jeunes filles : les séminaires.

Les étudiants dorment généralement sur place en internat. Le plus clair du temps est passé dans l'étude du Talmud, ouvrage monumental d'élaboration de la loi juive. Dans la salle d'étude, il y a des bancs et des pupitres ; l'étude se fait par groupe de deux, avec élucidation du texte araméen, joutes oratoires et raisonnements subtils très techniques ; généralement suivies ou précédées d'un cours magistral.

Le programme d'étude comporte aussi la Halakha (loi juive codifiée) et la pensée juive. La journée est rythmée par les trois prières quotidiennes.

Une des fonctions de la Yechiva est de former les futurs maîtres et rabbins des communautés juives; une autre est de donner un minimum d'érudition aux simples fidèles.

De nos jours, elle est considérée par les juifs Haredi comme une institution indispensable à la survie spirituelle de sa jeunesse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours du siège de Jérusalem par les Romains, Rabbi Yohanan Ben Zacaï demande au gouverneur l'autorisation de fonder un centre d'études dans la ville de Yavné. C'est le premier centre juif qui va prendre la suite et remplacer le temple de Jérusalem et le Sanhédrin.

Les yechivot existent depuis le début du Judaïsme rabbinique et tout au long de l'histoire juive, dans les différentes diasporas. Leur existence est mentionnée à de nombreuses reprises dans le Talmud.

Un bâtiment identifié comme étant une yeshiva fut bâti à Rouen vers 1100[1].

Il y a aujourd'hui en France des Yeshivot en activité, par exemple la Yechiva Tomhei Temimim Loubavitch Brunoy (ישיבת תומכי-תמימים ליובאוויטש) aussi nommée Yeshiva de Brunoy dans l'Essonne, la Yechiva d'Aix-les-Bains en Savoie, la Yeshiva Yad Mordechai à Paris, la Yechiva Mekor Israel, à Épinay-sur-Seine près de Paris, la yeshiva Or ’Hanania à Marseille ou encore la Yechiva des Etudiants à Strasbourg, dont certains élèves ont ensuite créé d'autres Yechivot (Yechiva des Etudiants à Paris, à Marseille).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. mondes-normands.caen.fr, site consulté le 8 avril 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]