Telšiai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Telšiai
Blason de Telšiai
Héraldique
Cathédrale Saint-Antoine de Padoue de Telšiai
Cathédrale Saint-Antoine de Padoue de Telšiai
Administration
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Région Samogitie
Apskritis Apskritis de Telšiai
Municipalité Municipalité du district de Telšiai
Seniūnija Telšių miesto seniūnija
Senior Darius Klemanskas
Indicatif 444
Démographie
Population 30 000 hab. (2010)
Densité 1 765 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 59′ 10″ N 22° 15′ 10″ E / 55.9861, 22.252855° 59′ 10″ Nord 22° 15′ 10″ Est / 55.9861, 22.2528  
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Divers
Première mention 1450
Statut Ville depuis 1791
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte administrative de Lituanie
City locator 14.svg
Telšiai

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte topographique de Lituanie
City locator 14.svg
Telšiai
Liens
Site web http://www.telsiai.lt
Sources
Villes de Lituanie

Telšiai (en samogitien : Telšē, en polonais : Telsze) est une ville de Lituanie de 29 883 habitants (2009). Située sur le bord du lac Mastis à 29km à l'est de Plungė, elle est la capitale de l'apskritis de Telšiai et de la région de Samogitie. C'est aussi la capitale historique de la Samogitie où l'on parle le dialecte (ou la langue - le terme n'est pas encore défini) samogitien.

Le lac Mastis est mentionné dans de nombreuses légendes. La ville doit son nom au ruisseau Telšė qui se jette dans ce lac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon une légende la ville aurait été fondée par le chevalier Džiugas. Elle figure pour la première fois dans des documents écrits en 1398, les chevaliers teutoniques mentionnent la colline de Talsa à côté, comme point de défense en 1317. Le village est régulièrement mentionné à partir du XVe siècle et devient un véritable village en 1527 qui reçoit les privilèges du droit de Magdebourg au XVIIe siècle. La première église (catholique) avec sa paroisse est fondée en 1536. Reconstruite en 1700, elle est détruite pour vétusté en 1835 et à sa place on construit une église orthodoxe en 1867. Elle est donnée aux catholiques en 1934. Les Bernardins (franciscains de la stricte obervance réformés par saint Bernardin de Sienne) s'installent en ville dans la première moitié du XVIIe siècle. Ils construisent un couvent de bois, puis de pierre. Ils font élever aussi en 1765 une église baroque sur une colline dominant la ville, devenue cathédrale Saint-Antoine-de-Padoue en 1926.

La ville était, pendant la période de l'Empire russe (1795-1915), chef-lieu de district du gouvernement de Wilna, jusqu'en 1843. Sa population juive était devenue majoritaire.

Elle a souffert d'un grave incendie en 1908. En 1910, la ville a une population de 6 288 habitants, dont 70,3 % de juifs (4 421), 24,1 % de catholiques (1 515), 4,5 % d'orthodoxes (285) et 0,9 % de luthériens (59).

La ville était un centre intellectuel et religieux important pour la communauté juive ashkénaze. Elle possédait entre 1875 et 1940 une yéchiva de renom, la yéchiva de Telsze[1], ou yéchiva de Telchi (selon la prononciation russe) sous la direction entre 1910 et 1930, du rabbin Joseph Leib Bloch (1860-1930). Un de ses successeurs, le rabbin Chaim Stein (décédé en 2011), réussit à s'enfuir avec un groupe d'étudiants en URSS à l'arrivée de l'armée allemande en juin 1941, et ensuite aux États-Unis. La totalité des juifs restés en ville sont déportés et massacrés à partir du 15 juillet 1941, jusqu'à la fin de l'occupation allemande.

Elle a près de 23 000 habitants en 1974 du temps de la république socialiste soviétique de Lituanie.

Religion[modifier | modifier le code]

La ville est à majorité catholique et le siège d'un diocèse. Elle possède un séminaire fondé en 1740 et fermé entre 1863 et 1927 et à nouveau entre 1946 et 1989, et un couvent bernardin.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Prononcer Telché.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :