John Pell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pell.
John Pell

John Pell (1er mars 1611 - 12 décembre 1685) était un mathématicien anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Southwick dans le Sussex. Il est entré au Trinity College à 13 ans.

À 20 ans, il connaissait 10 langues : anglais, allemand, italien, espagnol, français, latin, grec, hébreu, arabe et néerlandais.

De 1654 à 1658, il fut envoyé en Suisse par Cromwell pour négocier l'adhésion de la Suisse à une ligue des États Protestants en Europe, sans succès (il dit alors des Suisses : "Ils bougent si lentement qu'il est difficile de dire si on avance ou si on recule").

Il est alors revenu en Angleterre avec le rétablissement de la royauté, où il a exercé de hautes fonctions ecclésiastiques. Il fut alors pillé par son entourage, fit de la prison pour dettes et mourut dans la pauvreté.

Travaux[modifier | modifier le code]

Il s'intéressait aux équations diophantiennes. Son nom fut associé par Leonhard Euler à l'équation de Pell-Fermat. Il est vrai qu'on trouve cette équation dans un ouvrage écrit par son disciple Johann Heinrich Rahn.

L’obélus, signe actuellement utilisé pour représenter la division, est également introduit dans cet ouvrage.