John Palmer Parker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Palmer Parker

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de John Palmer Parker.

Naissance 1er mai 1790
Newton, États-Unis
Décès 20 août 1868 (à 78 ans)
Oahu, Hawaï
Nationalité Américaine, hawaïenne
Pays de résidence États-Unis, royaume d'Hawaï
Activité principale Ranch Parker
Conjoint
Rachel Kipikane
Descendants
3 enfants

John Palmer Parker, né le 1er mai 1790 à Newton dans le Massachusetts et mort le 20 août 1868 sur l'île d'Oahu dans l'archipel d'Hawaï, est le fondateur du ranch Parker sur l'île d'Hawaï.

Il est le fils de Samuel Parker (1742-1822) et d'Ann Palmer Parker (1753-1841)[1]. Il arrive sur l'île en 1809 après avoir sauté d'un bateau et se lie progressivement d'amitié avec le roi Kamehameha Ier. Lors du déclenchement de la guerre anglo-américaine de 1812, il quitte Hawaï pour se rendre en Chine, jusqu'en 1815. Il en revient avec un mousquet et devient le premier homme autorisé à abattre les ongulés qui causent d'importants dommage sur l'écosystème[2]. En 1816, il se marie avec Kipikane, la fille d'un important chef local et descendante du roi, qui se fait baptiser Rachel. Elle lui donne une fille en 1819 et deux fils en 1827 et 1829[3]. La famille s'installe d'abord dans une petite ferme du district de Kohala. En 1835, John Palmer Parker est embauché comme marchant de gibier près de l'actuelle ville de Waimea[4]. Après l'attribution de nouvelles terres entre 1845 et 1851, il établit le ranch Parker sur le versant septentrional du Mauna Kea[5], lequel est toujours en activité au début du XXIe siècle. Son fils cadet meurt en 1855, puis sa femme. Il se remarie avec Leiakaula mais sa santé commence à vaciller en 1867. Après son décès, son corps est ramené dans le cimetière familial, sur l'île.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Billy Bergin, Loyal to the Land: The Legendary Parker Ranch, 750-1950, University of Hawaii Press, 2004 (ISBN 9780824826925), page 25, [lire en ligne]
  2. (en) Billy Bergin, op. cit., page 21
  3. (en) Billy Bergin, op. cit., page 25
  4. (en) Bud Wellmon, « Frontier Traders and Pioneer Cattlemen: An Hawaiian Perspective », Hawaiian Journal of History, Hawaii Historical Society, no 7, 1973, pages 48-54
  5. (en) Billy Bergin, op. cit., page 151