Jean Leurechon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Leurechon, né en 1591 à Bar le Duc, mort le 17 janvier 1670 à Pont-à-Mousson, est un père jésuite et un mathématicien. Il est l'auteur de récréations mathématiques appréciées par le père Mersenne, Claude Mydorge et Denis Henrion.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 18 ans, Leurechon entre comme novice au collège des jésuites de Tournai, en Belgique. Ses parents accusent les Jésuites de l'avoir enlevé. Mais Jean Leurechon poursuit ses études théologiques auprès de la compagnie de Jésus malgré un jugement du parlement de Paris qui ordonne sa libération. Il étudie à Nancy, puis à Pont à Mousson où il devient professeur de Mathématiques, de 1614 à 1627 et entre dans les ordres en 1624. Il publie entre temps :

  • Discours de la comète apparue aux mois de novembre et décembre de l'année 1618[1].
  • Selectae proposiliones in pulcherrimae sparsim tota Mathematica, une collection de travaux de ses élèves.1622
  • récréations mathématiques composées de plusieurs problemes plaisants et facétieux, en géometrie, arithmétique, mécanique, optique, et autres parties de la science belle (1624)[2].

C'est l'une des premières fois, comme le souligne Albrecht Heeffer, qu'est fait référence à des «mathématiques récréatives» dans le titre d'un livre. Ce travail, essentiel dans l'histoire des sciences et des mathématiques est inspiré par les travaux de Giambattista della Porta, de Jean Errard, de Salomon de Caus, d'Alexis du Piémont et de Claude Bachet. Ils sont dans la même veine que les Problèmes plaisants & délectables, qui se font par les nombres publiés par ce dernier à Lyon, en 1612 ou les ouvrages de 1620, et de même facture, de Denis Henrion.

De 1627 à 1629, Jean Leurechon se porte sur Reims et Paris pour veiller à l'impression de son livre. Il y rencontre DHPEM (Denis Henrion) et DALG (Claude Mydorge). Son livre est connu de Mersenne et de Cornier. Il connaîtra plus de cinquante réimpressions commentées jusqu'en 1750.

De retour à Pont-à-Mousson en 1629, Leurechon devient recteur du collège de Bar-le-Duc, sa ville natale, jusqu'en 1634. Après un an à Metz et deux ans à Pont-à-Mousson, comme professeur de théologie, il passe dix ans à Mons, en Belgique et huit ans à Bruxelles dans un collège de Jésuites. Enfin, en 1658, il retourne finir ses jours au collège de Pont-à-Mousson. Une première édition anglaise de 1633 rend Leurechon immédiatement célèbre en Europe. À cette occasion apparaît le nom d'un des étudiants du jésuite, Hendrick Van Etten, neveu de son éditeur, Lambert Verreycken. Il s'ensuivra de longues confusions quant à l'auteur véritable du livre des récréations. Le livre est traduit en néerlandais et en allemand dès 1636.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Discours de la comète apparue aux mois de novembre et decembre de l'année 1618 : Sur le catalogue de la BNF
  2. Examen du livre des récréations mathématiques et de ses problèmes en géométrie, méchanique, optique et catoptrique, où sont aussi discutées et restablies plusieurs expériences physiques y proposées, par Claude Mydorge : Sur le catalogue de la BNF

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Denis HenrionClaude MydorgeClaude Bachet