Jan Breydel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jan Breydel est un révolutionnaire du XIVe siècle à Bruges qui était chef de la corporation des bouchers. Il symbolise la lutte de la bourgeoisie du Moyen Âge contre la noblesse pour la liberté.

Biographie[modifier | modifier le code]

Breydel et la bataille des Éperons d'Or[modifier | modifier le code]

Avec Pieter de Coninck, Breydel fut à la tête des matines brugeoises du 18 mai 1302, un massacre des partisans de Philippe le Bel qui amena la bataille des Éperons d'Or.

Trois semaines auparavant, le 1er mai 1302, il avait mené une attaque contre le château de Male et il avait été impliqué dans le massacre de garnisons françaises.

Les comptes de la ville de Bruges montrent que Jan Breydel était présent les 8, 9 et 10 juillet 1302 à Courtrai, où il fournissait de la viande de porc aux troupes avec d'autres bouchers.

C'est sur cette base qu'on considère que le 11 juillet il a effectivement combattu lors de la bataille des Éperons d'Or. L'armée flamande se composait en grande partie d'artisans et de fermiers.

Autres faits[modifier | modifier le code]

Avec un groupe de partisans, en 1308, il aida son frère d'armes Willem van Saeftinghe, qui avait combattu avec lui à la bataille des Éperons d'Or, à échapper à ses ennemis qui l'avaient assiégé dans l'église de Lissewege.

En 1309, il mena avec Pieter de Coninck et Jan Heem une révolte contre les conséquences désavantageuses du traité de paix d'Athis-sur-Orge (1305). La même année, il assassina impunément le représentant du comte de Flandre.

Hommage[modifier | modifier le code]

Jan Breydel et Pieter de Coninck ont une statue sur la place de Bruges. Elle fut érigée en 1887.

Divers[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :