Jacques Bonjawo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Originaire du Cameroun, Jacques Bonjawo est un scientifique et auteur dans le domaine de l'application de la science et de la technologie au profit du développement durable. Ses interventions et prises de positions sur le plan international le conduiront au sommet de Davos en janvier 2004 où il accompagne le Président sénégalais Abdoulaye Wade pour que celui-ci présente son projet de solidarité numérique. De même, comme manager à Microsoft, M. Bonjawo a fait partie, avec Jean-Philippe Courtois, de la délégation et de l’équipe d’organisation du voyage de Bill Gates en Afrique en septembre 2003. M. Bonjawo y a prononcé un discours sur la technologie au service de l’éducation, notamment en faveur de l’Université virtuelle africaine dont il fut le premier Président. Son livre, L'Afrique du XXIe siècle, paru en juillet 2005, occupe la cinquième place dans la liste des dix meilleures ventes des Éditions Karthala depuis 2006.

Si Jacques Bonjawo doit sa notoriété surtout à ses années chez Microsoft comme senior manager, mais aussi au rôle majeur qu’il joua comme premier président de l’Université virtuelle africaine qu’il contribua à créer, Il est pionnier et porteur d’un projet de promotion de la Télémédecine en Afrique, à travers sa structure Genesis Telecare, basée au Cameroun. Sans être médecin, M. Bonjawo met la technologie de pointe au service de la médecine afin de favoriser l’accès à des soins de qualité aux populations défavorisées et cela à un coût moindre.

M. Bonjawo a été lauréat du Prix TIGA (Technology in Government Award) 2011, décerné par les Nations Unies en partenariat avec le gouvernement de la Finlande pour son apport en Technologie et Télémédecine.

Il est également Lauréat du Prix Turgot mention Francophonie pour son livre « Révolution numérique dans les pays en développement – l’exemple africain » co-édité par DUNOD et RFI et qui a connu un vrai succès de librairie. Le prix lui a été remis au Ministère français de l’Économie et des Finances le 12 avril 2011, date qui a coïncidé avec le cinquantenaire du voyage de Youri Gagarine comme premier homme dans l’espace.

M. Bonjawo fait partie d’un groupe d’une douzaine d’experts internationaux de l’Observatoire NetExplo ( www.netexplo.org) dont Joël de Rosnay, qui chaque année à l’Unesco sélectionne et décerne une série de prix à des innovations technologiques à travers le monde. Netexplo a été créé par Martine Bidegain et Thierry Happe. Il a par ailleurs été par deux fois (2003 et 2005) président du jury du Prix RFI-Net visant à récompenser des sites Internet à caractère novateur, construits par des Africains et ayant un grand impact et une utilité sociale avérée.


Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Bonjawo (né le 30 décembre 1960 à Yaoundé) occupe les fonctions de Senior Program manager au siège de Microsoft à Redmond, près de Seattle sur la côte ouest des États-Unis. Il travaille dans le service Internet MSN de Microsoft.

En 1998, Jacques Bonjawo est le premier Africain à occuper un poste de manager au siège social de Microsoft à l’âge de 37 ans. Jacques Bonjawo a suivi des études secondaires puis supérieures notamment en classe prépa (math sup, math spé) à Paris où il obtient un diplôme d'ingénieur en informatique avant de s'installer aux Pays-Bas où il travaille pour Philips. L'impression de perdre son temps en Europe le conduisent à franchir l'Atlantique. Direction : Washington. Là, il débute dans une petite entreprise informatique de la capitale fédérale américaine qui se charge de toute la paperasserie concernant son séjour sur le sol américain alors qu'en Europe : « il fallait se lever à 4 heures du matin pour faire la queue pour son titre de séjour ».

Nous sommes alors à l'automne 1989. Parallèlement, il poursuit des études à l'Université George Washington et obtient un MBA en Finances. Quelques années plus tard, alors qu'il travaille pour le cabinet international PricewaterhouseCoopers en tant que chef de projet informatique, il est débauché par Microsoft pour aller rejoindre le Géant du Logiciel à Redmond, siège de la Compagnie.

L'aventure américaine de Jacques Bonjawo le conduira à participer au marathon de New York en 1999 (le « marathon du millénaire ») mais ne le détourne pas pour autant de l'Afrique. Sollicité par la Banque mondiale pour aider à lancer L’Université virtuelle en Afrique, il s'engage à fond et à titre bénévole dans ce projet avant-gardiste, notamment en développant des partenariats. Élu Président du conseil d'administration de cette université en 2002, Jacques Bonjawo est convaincu que les nouvelles technologies offrent des chances nouvelles à la jeunesse africaine en facilitant l'accès au savoir. Il l'a d'ailleurs écrit en 2002 dans Internet, une chance pour l'Afrique publié aux Éditions Karthala. (Source : Philippe Couve, RFI).

2006[modifier | modifier le code]

Le 3 juillet 2006, Jacques Bonjawo a annoncé son départ de Microsoft (Source: Panapress) pour rejoindre la startup Genesis FT comme pdg. Ce départ est intervenu deux semaines après l’annonce du retrait programmé de Bill Gates de la firme qu’il a fondé. M. Bonjawo restera cependant consultant chez Microsoft, notamment sur des projets de business intelligence.

Conférences[modifier | modifier le code]

Jacques Bonjawo s'adressant aux étudiants à Harvard

Conférencier sollicité à la fois par des institutions comme la Banque mondiale, l’Université de Harvard, nombre d'universités africaines et forums internationaux, il a saisi ces opportunités au fil des années pour réaffirmer sa croyance en la capacité de l’Afrique à se développer grâce à la technologie, comme le fait l’Inde.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Révolution numérique dans les pays en développement, l'exemple africain, Jacques Bonjawo, Paris, Editions Dunod 2012 (ISBN 978-2-10-055385-3)
  • Internet, une Chance pour l'Afrique, Jacques Bonjawo, Paris, Karthala, 2002
  • L'Afrique du XXIe siècle, L'Afrique de nos Volontés, Jacques Bonjawo, Paris, Karthala, 2005
  • Mes Années Microsoft, Un Africain Chez Bill Gates, Jacques Bonjawo, Cosmos Publishing, 2006 (ISBN 978-0-6151-4587-7)
  • Intellectuels Africains face à la Mondialisation, sous la direction de Jacques Bonjawo, Cosmos Publishing, 2007 (ISBN 978-0-6151-4606-5)
  • Mes Carnets de Voyage, Jacques Bonjawo, Cosmos Publishing, 2009 (ISBN 978-0-615-25492-0)

Citations[modifier | modifier le code]

« Demain commence aujourd’hui » L'Afrique du XXIe siècle

« J’ai la certitude que l’Afrique peut se développer en suivant le modèle indien, qui met plus l’accent sur la matière grise… » Entretien avec Xavier Lambrechts, TV5 L’Invité, 21 novembre 2005

« J’ai toujours voulu me mettre du côté de l’action » Grioo.com

Autres affiliations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) « Les 25 personnalités de la diaspora africaine : Jacques Bonjawo », in Afrique magazine, no 207, de décembre 2002, p. 73
  • (fr) « Les 100 personnalités de la diaspora africaine : Jacques Bonjawo », in Jeune Afrique, no 2536-2537, du 16 au 29 août 2009, p. 50

Sélection de liens externes[modifier | modifier le code]