Indiens Emberá

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emberá.
Jeune Emberá du Panama

Les Emberá font partie des peuples indigènes vivant dans le Pacifique colombien, dans le département du Chocó[1]. C'est l'un des 80 groupes ethniques en Colombie, où ont subsisté 64 langues et plus de 300 formes dialectales. Selon une étude du Département national de statistique colombien de 1997, la population indigène de Colombie représente 701 860 personnes, soit 1,75 % de la population totale du pays.

Alors que les indiens Waunana ne sont que 7 000, les indiens Emberá sont au nombre de 40 000, dans un département du Choco où vivent 700 000 paysans noirs, descendants des esclaves fugitifs des plantations de café et des Mines d'or du Choco.

Ils font partie des sept groupes amérindiens encore présents sur le territoire panaméen :

  • les Tules, connus sous leur nom colonial de Kunas ;
  • les indiens Chocoes, représentés par les Emberás et les Wounaan ;
  • les Ngobe et les Bugles, regroupés sous l’appellation de Guaymíes ;
  • les Teribes, qui se désignent comme Nasos ou Tlorios ;
  • les Bri-Bris, une petite minorité présente dans l’ouest du pays.

Une partie des indiens Emberas vit plus au nord, sur le territoire du Panama, dans le parc national de Chagrès, après avoir émigré au cours des siècles précédents, en raison des conflits militaires avec l'autorité coloniale espagnole.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Urbina, Fernando (1978) "Embera (Chocó)"; Literatura de Colombia Aborigen

Voir aussi[modifier | modifier le code]