Iloilo (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iloilo
Montage des différents sites touristiques d'Iloilo
Montage des différents sites touristiques d'Iloilo
Administration
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Région Visayas occidentales
Province Iloilo
Barangays 180
Maire Jed Patrick Mabilog
Code postal 5000
Démographie
Population 424 619 hab. (2010)
Densité 5 420 hab./km2
Géographie
Coordonnées 10° 41′ N 122° 33′ E / 10.69, 122.55 ()10° 41′ Nord 122° 33′ Est / 10.69, 122.55 ()  
Superficie 7 834 ha = 78,34 km2
Superficie de l'agglomération 97 230 ha = 972,3 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Iloilo (ville)

Géolocalisation sur la carte : Philippines (administrative)

Voir sur la carte Philippines administrative
City locator 13.svg
Iloilo
Liens
Site web Site officiel

Iloilo est une ville des Philippines et la capitale de la province du même nom, sur l'île de Panay, au centre de l'archipel des Philippines.

Iloilo a été un centre historique agricole du pays, exportant du sucre, des bananes et du copra durant les périodes coloniales espagnoles et américaines.

Lors du recensement en l'an 2000, la ville comptait 365 820 habitants, et en 2010 elle atteignait 424 619 habitants. La densité est de près de 6000 habitants au km², une des plus importantes du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien nom d'Iloilo est Irong-Irong, qui était celui de la langue de terre qui s'étire au sud du fleuve du même nom.

Une légende raconte qu'au XIIIe siècle, Datu Puti et d'autres datu (princes), fuyant la tyrannie du Sultan Makatunao à Bornéo, débarque à l'embouchure du fleuve Siwaragan, où se trouve aujourd'hui la ville de San Joaquin, et s'y établit. À l'époque la population de l'île de Panay, les Ati, avaient un roi nommé Marikudo et une reine du nom de Maniwangtiwang. Marikudo échangea les basses terres de Panay contre un couvre-chef en or ou saduk, un collier d'or également ou manangyad et autres présents des gens de Bornéo. Les Ati se retirèrent alors dans les montagnes, où ils habitent toujours. Datu Paiburong fut détaché à Irong-Irong.

Panay vivra en paix et prospère durant les 300 années qui suivent, régie par le Code de Kalantiao. Puis les Espagnols arrivent.

Dès 1855, Iloilo s'ouvre au commerce international et devient le port le plus important des Philippines. La province devient la plus active sur le plan économique. Iloilo acquiert le statut de ville en 1893.

Lorsque la Révolution philippine se déclenche contre les Espagnols, à Panay, le soulèvement est dirigé par le général Martin Delgado de Santa Barbara. Il libère toutes les villes, sauf notamment Iloilo. Les Américains y débarquent en 1898.

En 1901, Iloilo est le principal port centre économique de Panay et des Negros. On lui annexe les villes voisines de Lapaz, Jaro, Mandurriao et Arevalo en 1937. Iloilo est surnommée la « ville reine du Sud ». Martin Delgado est le premier gouverneur de la province de Iloilo.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Iloilo est occupée par les Japonais en 1942. Le Panay Guerilla Movement sera la première organisation de résistance des Philippines. Elle combattra les Japonais jusqu'à l'arrivée des Américains, le 25 mars 1945.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
Année Habitants Évolution
1995 334 539 -
2000 366 391 9,52 %
2007 418 710 14,28 %
2010 424 619 1,41 %

Jumelage[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]