Huntsville (Texas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huntsville.
Huntsville
Image illustrative de l'article Huntsville (Texas)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Texas Texas
Comté Walker
Démographie
Population 35 078 hab. (2000)
Densité 434 hab./km2
Géographie
Coordonnées 30° 43′ 24″ N 95° 33′ 03″ O / 30.723333, -95.550833 ()30° 43′ 24″ Nord 95° 33′ 03″ Ouest / 30.723333, -95.550833 ()  
Superficie 8 090 ha = 80,9 km2
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1836
Surnom Huntsvegas
Localisation
Carte du comté de Walker
Carte du comté de Walker

Géolocalisation sur la carte : Texas

Voir sur la carte administrative du Texas
City locator 14.svg
Huntsville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Huntsville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Huntsville
Liens
Site web http://www.huntsvilletx.gov

Huntsville est une ville du comté de Walker dans l'État du Texas aux États-Unis. Huntsville est le siège du comté.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est née vers 1836, quand Pleasant et Ephraim Gray ouvrirent un poste de traite à cet endroit. Ephraim Gray devint le premier chef du bureau de poste de la ville en 1837, la nommant d'après son ancienne ville Huntsville dans le comté de Madison, en Alabama.

Huntsville devint la ville de Sam Houston (1793-1863), ancien président de la république du Texas, gouverneur du Texas, gouverneur du Tennessee, et Sénateur américain. Le général Houston mena l'armée du Texas dans la bataille de San Jacinto. Deux de ses maisons, sa tombe et le Sam Houston Memorial Museum se trouvent à Hunstville ainsi qu'une statue d'une vingtaine de mètres à son effigie, visible depuis l'autoroute. l'université de la ville porte son nom.

Huntsville est aussi la ville de Samuel Walker Houston (1864-1945), un pionnier afro-américain dans l'éducation. Né esclave, fils de Joshua Houston, un esclave appartenant à Sam Houston. Samuel W. Houston fonda la Galilee Community School en 1907, qui deviendra plus tard le Houstonian Normal and Industrial Institute, dans le comté de Walker au Texas.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située dans l'est du Texas, entre Houston et Dallas, sur l'Interstate 45 qui relie les deux grandes cités texanes.

Administration pénitentiaire[modifier | modifier le code]

Huntsville a le siège du Texas Department of Criminal Justice, l'Administration pénitentiaire du Texas[1]. Huntsville Unit est la seule prison habilitée à appliquer la peine de mort au Texas, la chambre d'exécution où sont pratiquées l'injection létale s'y trouve donc[2],[3],[4].

La ville est aussi célèbre pour son pénitencier de Ellis One Unit situé à 19 km au nord, qui abrita le couloir de la mort des hommes pour le Texas de 1965 à 1999, avant le transfert de celui-ci au Allan B. Polunsky Unit qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres à l'est. Les condamnés ne sont transférés depuis cet établissement vers Huntsville Unit qu'une fois leur ordre d'exécution signé par le juge (et non le gouverneur).
Les exécutions capitales du Texas (soit la plus grande partie des exécutions sur le sol américain, 406 sur 1099[5] depuis le rétablissement de la peine de mort aux États-Unis en 1976 et 60 % des exécutions nationales en 2007[6]).

La ville vit principalement de l'administration pénitentiaire avec 15 000 prisonniers répartis dans sept établissements différents (en 2008, deux autres sont en projet) et près de 5000 gardiens, pour environ 35 000 habitants (en comptant les prisonniers[7]) ce qui lui vaut le surnom de « Prison City »[6]. Une famille d'Huntsville sur deux a un de ses membres qui travaille pour l'administration pénitentiaire locale qui gère également 100 000 personnes en liberté conditionnelle et plus de 300 000 en liberté surveillée[6].

L'évasion du quartier des condamnés à mort, dans la prison d'Ellis, de Martin Gurule, en 1998, trouvé mort quelques jours plus tard, était la première depuis l'évasion, en 1934, de Raymond Hamilton, l'un des compagnons de Clyde Barrow et Bonnie Parker[8],[9]. Hamilton avait été recapturé et exécuté sur la chaise électrique[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Huntsville Prison Blues." National Public Radio. 10 septembre 2001. Consulté le 2 décembre 2009.
  2. "Huntsville Unit." Texas Department of Criminal Justice. Consulté le 1er octobre 2010.
  3. "Inside Death Row." National Geographic Explorer. Consulté le 28 septembre 2010.
  4. "Frequently Asked Questions Victim Survivors Viewing Executions." Texas Department of Criminal Justice. Consulté le 15 août 2010. "Executions in Texas normally take place around 6:00 p.m. at the Huntsville Unit in downtown Huntsville, Texas."
  5. Au 14 juin 2008, source Le Monde de cette date, « Huntsville, prison city »
  6. a, b et c « Huntsville Prison City », article du Monde, p. 28, 14 juin 2008.
  7. Huntsville, Texas, la ville-prison, L'Humanité, 4 février 1998
  8. a et b Patrick Sabatier, « La folle cavale au Texas. 500 policiers traquent l'évadé du couloir de la mort de Huntsville », Libération, 2 décembre 1998. Lire en ligne.
  9. Joel Stein, Rooting for the Death-Row Fugitive Guy, Time, 14 décembre 1998.

Articles connexes[modifier | modifier le code]