Hemidactylus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hemidactylus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Hemidactylus turcicus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae

Genre

Hemidactylus
Oken, 1817

Synonymes

  • Cosymbotus Fitzinger, 1843
  • Teratolepis Günther, 1870
  • Dravidogecko Smith, 1933
  • Briba Amaral, 1935

Hemidactylus est un genre de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Les 127 espèces de ce genre se rencontrent en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et en Océanie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ces geckos sont arboricoles et nocturnes et vivent dans des forêts humides. Les mâles ont souvent la possibilité de vocaliser. Leur taille varie de 50 ou 60 mm à près de 200 mm. Leur coloration varie en général autour du brun clair ou foncé et du jaune pâle, avec la présence fréquente de bandes ou de taches. Un certain nombre d'espèces possèdent une queue préhensile.

Certaines espèces sont supposées parthénogénétiques, et peuvent même exister à la fois avec une reproduction sexuée et parthénogénétique.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (11 septembre 2014)[2] :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de ce genre, Hemidactylus, vient du grec ημι, « moitié », et de δακτυλος, « doigt », en référence au fait que la deuxième moitié du doigt est mince et grêle chez ces espèces[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Oken, 1817 : Isis oder Encyclopadische Zeitung. vol. 1 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 11 septembre 2014
  3. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature »,‎ 2006, 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)